Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 17:48

De la part d'André Jannot

 

Lors de notre dernière réunion du Conseil Départemental du 17 septembre dernier, la Préfète a fait le point sur l'épidémie Covid dans notre département. Je vous communique ces éléments .

Depuis le début de l'épidémie le total des décès Covid en Meuse est de 176, dont 103 en établissements de  santé et 73 en EHPAD. 

La capacité des lits " réanimation" n'a jamais été atteinte en Meuse.

Le taux d'incidence ( cas pour 100 000 habitants) était de 23,7 en Meuse lors de la semaine du 7 au 13 septembre dernier.

Le taux de positivité est de 2,1% ( part des taux positifs Covid sur le nombre total des tests). Ce taux de positivité est actuellement de 5,4% au niveau national pour 1% au début de l'été. 

L'épidémie a donc repris dans notre département comme ailleurs. Une campagne de dépistage " aller vers" a été lancée et a permis de réaliser 3400 tests depuis le début de l'été.

A noter qu'au niveau national le taux d'incidence est actuellement de 83 pour 100 000 habitants, le seuil d'alerte étant fixé à 50 pour 100 000. Il est actuellement de 54,2 en Meurthe et Moselle et de 79,5 sur la métropole de Nancy.  

Pour information le taux d'incidence au niveau national  est actuellement de 140 pour 100 000 habitants pour les 15 - 44 ans et pour les plus de 65 ans il atteint 190 dans certains territoires. 

Si l'épidémie Covid a repris au niveau national et dans notre région, il semble cependant que notre département soit pour l'instant un peu moins touché. Il est cependant impératif de bien  respecter les consignes sanitaires (distanciation sociale, gestes barrières) si nous voulons collectivement éviter une augmentation des cas Covid sur notre territoire. 

Bien cordialement à vous, 

André Jannot

conseiller départemental du Canton de Vaucouleurs  

Partager cet article

Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 17:15

 

Au vu des prévisions météorologiques le département de la Meuse repasse en vigilance jaune canicule.

Les dispositions du niveau 3 "alerte canicule" du Plan ORSEC Canicule sont levées.


 

Partager cet article

Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 13:32

Les joints du mur du cimetière ont été refaits par les Compagnons du Chemin de Vie. Des végétaux parasites commençaient à s'installer dans les interstices. Les joints du chapeau ont été repris également évitant ainsi les infiltrations

Mur du cimetière

La visite du mur le long de la rue du Mont oblige à de nouveaux travaux d'entretien. Sur une partie, les joints sont à reprendre. Une autre partie est à décrépir, rejointoyer puis recrépir à la chaux. Les joints du chapeau sont aussi à faire.

Partager cet article

Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 12:55

 

vendredi 31 juillet

 

Nous devions mettre en place une pompe immergée à la station de pompage. Pour cela, il fallait remonter la colonne d'eau constituée de sections de 2,50 m. C'est là que l'on s'est aperçu que le boulonnage des sections était déficient les sections ne tenaient parfois que par deux boulons et les tubes de fonte commençait à percer par endroit.

 

C'était le 22 juillet. L'inquiétude, ce n'est pas la couleur de la fonte mais plutôt le boulonnage entre sections. En cas de casse, out retobait dans le forage qui aurait alors été inutilisable.
C'était le 22 juillet. L'inquiétude, ce n'est pas la couleur de la fonte mais plutôt le boulonnage entre sections. En cas de casse, out retobait dans le forage qui aurait alors été inutilisable.

C'était le 22 juillet. L'inquiétude, ce n'est pas la couleur de la fonte mais plutôt le boulonnage entre sections. En cas de casse, out retobait dans le forage qui aurait alors été inutilisable.

Décision a été prise de commander une colonne en inox de 18m en plusieurs tronçons. L'autre colonne d'eau de l'autre forage a été remplacé l'an dernier par de l'inox. C'est un matériau qui dure dans le temps. La pompe rendra l'âme bien avant les tubes.

 

La pompe immergée a été mise en place et la colonne en inox, fabriquée en quelques jours, a été descendue tronçon par tronçon en utilisant notre tractopelle pour les manœuvres. (il y a une dizaine d'années, nous avions fait le même type de travail en sortant la colonne en une seule fois par utilisation d'une grue spéciale télescopique pouvant monter à une bonne trentaine de mètres. La location nous avait coûté un bras)

Laurent aux manettes du tractopelle avec les employés d'IP France, la société qui nous aide dans la modernisation de la gestion de l'eaun
Laurent aux manettes du tractopelle avec les employés d'IP France, la société qui nous aide dans la modernisation de la gestion de l'eaun
Laurent aux manettes du tractopelle avec les employés d'IP France, la société qui nous aide dans la modernisation de la gestion de l'eaun

Laurent aux manettes du tractopelle avec les employés d'IP France, la société qui nous aide dans la modernisation de la gestion de l'eaun

Les travaux juste terminés, cassure de la canalisation d'amenée d'eau potable de la station de pompage au château d'eau, en haut de la rue des Marais. La journée n'était pas finie.

Partager cet article

Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 10:29

 

Épisode 1 : Rupture de la canalisation d'alimentation d'eau potable entre la station de pompage et le château d'eau vendredi entre 16h30 et 17h à l'intersection de l'avenue De Gaulle et de la Rue des Marais, juste après la fin des travaux de mise en place d'une nouvelle pompe et de la colonne en inox à la station de pompage. Laurent, le responsable "eau" était donc à pied d’œuvre. Pas de réparation possible le jour même. Arrêt des pompes à la station de pompage : pas la moindre goutte d'eau en arrivée au château d'eau. On constatera le lendemain que la fuite sur la canalisation était de la taille d'une balle de tennis.

 

Il reste 160 m3 dans les réservoirs du château d'eau, mais ce sera insuffisant pour attendre la réparation. A minuit, le château d'eau est vide.

Mon pied pour comparer avec le trou sur la canalisation

Mon pied pour comparer avec le trou sur la canalisation

Épisode 2 : de 17h à 20h.

Laurent contacte l'entreprise Muller qui ne pourra démarrer les travaux que le lendemain matin. Il lance une recherche pour trouver un prestataire qui pourra remplir le château d'eau par camion-citerne.

 

Parallèlement, je contacte la sous-préfecture qui m'oriente sur la protection civile qui devrait me donner des adresses pour obtenir un camion-citerne de qualité alimentaire et me fournit le formulaire de procédure. Finalement nous trouverons par nous-même le transporteur à Verdun. Échange avec l'entreprise pour organiser le lendemain le pompage de l'eau au second réservoir du Révoi pour transvasement au réservoir principal.

 

L'information du sinistre est donnée sur nos panneaux électroniques et le site de la commune. Je demande aux membres du conseil municipal de la répercuter sur les réseaux sociaux avec la demande expresse d'économiser l'eau pour une utilisation de priorité : boire et cuisiner. (résultat inverse de quelques-uns : "vite, prenons une douche tant qu'il y a de l'eau")

 

Je préviens les pompiers au cas où ils auraient à intervenir que nous risquons de manquer d'eau.

Je préviens la gendarmerie pour que le chauffeur du camion ne soit pas ennuyé. Normalement circulation non autorisée : le lendemain, c'est le 1er août et départs en vacances. Les gendarmes se montreront inquiets pour l'alimentation en eau de nos concitoyens. Je les aurai au téléphone plusieurs fois.

 

Épisode 3 : Pendant que Laurent aide à la mise en place du chantier de réparation de la canalisation, je suis dès 6 h avec le chauffeur du camion-citerne qui remplit celui-ci à une borne incendie de gros débit dépendant du château d'eau secondaire qui alimente la zone d'activités. Premier remplissage de 33 000 L et transvasement au château d'eau. Une seconde rotation suivra. Au cas où la réparation de la canalisation nous réserverait une mauvaise surprise, je pars solliciter la commune de Troussey pour une 3ème rotation qui ne sera pas nécessaire. (Excellente solidarité du maire Alain Guillaume.)

Pompage à la borne incendie, puis vidage dans les réservoirs du château d'eau.
Pompage à la borne incendie, puis vidage dans les réservoirs du château d'eau.

Pompage à la borne incendie, puis vidage dans les réservoirs du château d'eau.

La réparation de la canalisation se déroule sans encombre. Avant même la fin des travaux, Laurent remet très progressivement en eau le réseau d'eau. L'adjointe à l'eau, Sylvine, était sur place.

 

La canalisation est à 2 m de profondeur. Le tuyau sera coupé et un manchon (en bleuu) mis en place.
La canalisation est à 2 m de profondeur. Le tuyau sera coupé et un manchon (en bleuu) mis en place.

La canalisation est à 2 m de profondeur. Le tuyau sera coupé et un manchon (en bleuu) mis en place.

A 11h, tout est fonctionnel. Canalisation réparée. Les pompes de la station de pompage alimentent le château d'eau à raison de 30 m3 heure. Les purges des canalisations sont en cours. La protection civile et la gendarmerie sont prévenus de la fin de cette situation particulière.

 

Mais Les 66 000 L d'eau apportés par camion seront vite utilisés. La moitié servira à rempli les canalisation du réseau d'eau ( 19 km ), le reste pour les utilisations habituelles comme si de rien n'était.

 

Épisode 4 : Nous pensions tout en ordre. Mais non. En milieu d'après-midi, les maisons au voisinage du château d'eau n'était pas encore alimentées. L'agriculteur sur le Mont s'inquiétait pour son bétail privé d'eau. Laurent à nouveau appelé. Les réservoirs étaient remplis à moitié seulement (il faut 10h pour remplir les 320 m3 des 2 réservoirs). La proximité du château d'eau ne donne pas assez de pression. Purge de la canalisation, ouverture de robinets pour chasser l'air des canalisations. Et l'eau a fini par arriver partout. En prime, Laurent et moi avons eu droit à une visite privée de la ferme.

 

Nous avons doublé par précaution la teneur en chlore dans l'eau. Cela est momentané mais nécessaire.

 

Conclusions :

- C'était la première fois que nous avons dû faire appel à un camion-citerne. Cela devrait nous coûter aux alentours de 900 €.

- Les contacts et n° de téléphone sont notés en espérant que ce ne sera plus nécessaire. La procédure est maintenant connue. On peut noter la réactivité de la sous-préfecture et de la préfecture (l'astreint a bien fonctionné) et du suivi de la situation par la gendarmerie, tout au long de l'évènement.

- Il nous faudra remédier à la communication qui a pu s'avérer insuffisante (projet en cours).

- Il faut réfléchir aux conséquences de la vétusté d'une partie du réseau d'eau et envisager des travaux qui obligeront certainement à revoir notre tarif de l'eau.

- Peu de coups de téléphone sur mon portable ou à la maison. Davantage en mairie. Nos concitoyens ont été compréhensifs sauf un,mais on a l'habitude.

- Néanmoins un bémol. L'appel à modérer sa consommation d'eau sur l'essentiel n'a pas toujours été suivi. Heureusement que l'évènement a été court.

- Beaucoup de nos concitoyens n'en sont peut-être pas conscients, mais gérer l'eau par nous-mêmes est un gros atout et nous permet d'être très réactifs. La gestion déléguée à de grands groupes n'est pas un gage de service de proximité et je ne suis pas certain qu'une intervention ait pu avoir lieu ce WE.

- Je note avec grande satisfaction la disponibilité et l'investissement de notre chef des services techniques. Son recrutement est une réussite.

- Finalement, tout s'est bien passé. Lorsqu'on est dans l'action, on est moins inquiet que vu de l'extérieur.

 

 

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 15:47

 

Rupture brutale de la grosse canalisation qui alimente le château d'eau vers 16h 30 à l'intersection de l'avenue De Gaulle et de la Rue des Marais. Un flot bouillonnant a soulevé le macadam du trottoir.

 

Soyez économes en eau. Il reste 1,40 m d'eau au château d'eau. Ce qui est un peu juste mais suffisant si on se concentre sur l'essentiel, à savoir l'eau à boire.

 

Notre réparateur est prévenu. Mais il ne pourra pas intervenir avant demain matin. Nos agents communaux sont évidemment présents : dans l'immédiat arrêt de la pompe qui envoie l'eau de la station de pompage au château d'eau.

 

Et comme d'habitude, cela arrive le vendredi soir en fin d'après-midi.

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 17:34

J'ai constaté hier un dépôt sauvage de gravats, cartons, sacs poubelles.

 

Plusieurs noms et adresses apparaissant sur des cartons, j'ai pu remonter à la source ou presque. Suite à des travaux, une locataire de Foug avait chargé une personne de se débarrasser de ses encombrants. Bien qu'une carte de déchèterie lui ai été remise, elle est venue s'en débarrasser sur le territoire communal.

 

La locataire m'a assuré prendre contact avec ce personnage indélicat pour que tout rentre dans l'ordre. Au cas où le nettoyage des lieux ne serait pas effectué rapidement, plainte sera déposé et la loi appliquée : Tout contrevenant est passible d’une amende de 35 euros (article R 632-1 du code pénal), et si l’infraction est commise au moyen d’un véhicule, le montant de l’amende est de 1500 euros (article R635-8 du code pénal). Cela donne à réfléchir.

Dépôt sauvage

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 17:13

Le préfet de la Meuse a signé un arrêté portant interdiction de rassemblements festifs à caractère musical du vendredi 17 au dimanche 19 juillet.

 

La lettre d'information préfectorale n° 20 du 15 juillet rappelle le décret du 10 juillet stipulant :

- les rassemblements, réunions ou activités de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public restent interdits, sauf exceptions.

 

Evolutions : passage d’un régime d’autorisation préalable à un régime de déclaration préalable pour l’ensemble des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.


La déclaration doit préciser les mesures prises pour respecter les mesures d’hygiène.


Le préfet peut en prononcer l’interdiction si les mesures prises ne sont pas de nature à permettre le respect des mesures barrières (distanciation physique et gestes d’hygiène).


Les cortèges, défilés et rassemblements de personnes, et d’une manière générale, toutes les manifestations sur la voie publique doivent être déclarées au préfet de département, avec respect des règles sanitaires (déclaration obligatoire par l’organisateur).

 

Malgré ce décret du 10 juillet, certaines personnes du village ont contrevenu à ce décret en organisant un rassemblement de trop de personnes sans aucune autorisation, et on peut se douter, sans respecter aucune règles sanitaires.

 

Une totale irresponsabilité et un manque de respect compte tenu du rebond de cas de coronavirus.

Pas de rassemblements festifs

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 09:51

La Commune de VOID -VACON recrute un agent d'entretien (13h30 hebdomadaire) pour un CDD de 6 mois :

 

Poste .

Agent d'entretien

Cadre d'emploi des adjoints techniques territoriaux

Poste à temps non complet : 13h30 hebdomadaire

CDD de 6 mois avec période d'essai d'un mois, renouvelable

Poste à pourvoir le 31 août 2020

Description de la mission :

Entretien de la Mairie et de quelques autres salles ponctuellement

2h30 par jour en dehors des heures d'ouverture de la Mairie

1h par semaine pour entretien des autres bâtiments communaux

Profil recherché :

Maîtrise des règles d'hygiène et de sécurité

Maîtrise du matériel, des techniques et des produits

Être en mesure d'alerter le responsable lors d'un dysfonctionnement

Faire preuve de rigueur dans son travail

Faire preuve de discrétion

Expérience souhaitée

Candidature à transmettre par courrier ou par mail avant le vendredi 14 août 2020

Mairie de VOID-VACON 13, rue Notre Dame

55190 VOID-VACON

Mail: mairie@void-vacon.fr

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2020 2 14 /07 /juillet /2020 20:02

 

Cérémonie très discrète au Monument aux Morts. Maire, adjoints et conseiller délégué pour le dépôt d'une gerbe en toute simplicité. L'essentiel était de marquer l'évènement.

 

Malheureusement, la situation sanitaire incitait à la prudence et reste toujours d'actualité. L'usage du masque va devenir obligatoire dans bien des cas.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens