Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 18:53

Editorial de la Lettre d'informations de l'Association des Maires ruraux de France

 

Tout est permis

 

Le mois de janvier connait un peu partout en France des rassemblements pour échanger les voeux. C'est la tradition, et nos communes sous des formes diverses n'y dérogent pas. Moment convivial où sont évoquées les actions de l'année passée, où sont salués et remerciés les personnels et les associations qui oeuvrent et participent à la vie de nos communes. Mais c'est bien sûr l'opportunité d'annoncer les projets pour l'année nouvelle.

 

Et pourtant, au-delà du plaisir de la rencontre et du partage de voeux, le goût de l'édition 2016 est par certains côtés, amer. Difficile de ne pas penser aux moments tragiques qui auront teinté de noir l'année écoulée.

 

Puis ont été évoquées les difficultés multiples que rencontrent nos collectivités : baisse de moyens, application néfaste d'une loi NOTRe imposée, refus de considération de la ruralité, en matière de DGF par exemple. Rien de bien nouveau pourtant si ce n'est leur aggravation.

Il nous faudra pourtant dépasser ces constats et ne pas nous enfermer dans ce qui pourrait bien se révéler une impasse.

 

Souhaitons à chacune et chacun ce qu'il est en droit d'espérer pour 2016 et en premier lieu, l'énergie indispensable à la poursuite de l'action. Sur le plan politique, le pays traverse une crise de confiance qui s'est traduit dans le scrutin des élections régionales, outre les résultats, par une participation caractérisée d'une abstention sur deux. La carence démocratique est bien là.

 

Les résultats ont conduit certaines personnalités politiques à dire « que le message a été entendu et que l'on ne pourrait plus faire de la politique comme avant ».

 

On aimerait y croire. Or il y a fort à parier que cette année 2016, prélude à l'élection présidentielle de 2017 soit une fois encore, sous les vernis médiatiques, le théâtre d'une comédie pitoyable, où se succéderont simulacres, petites phrases en langue de bois massif, mensonges et reniements divers et variés.

 

Il nous faut ensemble tenter de sortir d'un enlisement qui peut-être serait in fine fatal, si les candidats se bornent à dire ce que les citoyens ont envie d'entendre, où s'ils expriment des engagements qu'ils savent par avance ne pas tenir, ou ne disent pas ce qu'ils ont vraiment l'intention de faire.

 

Il faudra durant cette année 2016 imposer aux candidats de regarder du côté de la réalité rurale et les amener à définir un véritable projet d'aménagement et d'évolution pour la France.

 

Projet territorial global qui se déclinera aussi dans une architecture financière et administrative adaptée et équitable.

 

Bref, le contraire de ce qui se fait depuis trop longtemps, toutes majorités politiques confondues.

 

Ha, je vois déjà certains d'entre vous dubitatifs et faire la moue. Mais profitons- en, c'est la période des voeux. Tout est permis.

 

Vanik Berberian

Partager cet article

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens