Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 15:52

La fête nationale n'est pas célébrée dans chaque commune de France comme je l'ai cru longtemps. Pourtant elle est le fondement du pacte républicain. Elle a la particularité d'être la seule cérémonie où aucun texte officiel n'est donné à lire, en général un message délivré par le ministre chargé des anciens combattants. Donc à chaque 14 juillet, le maire produit son propre discours, en général en rapport avec ce que représente le 14 juillet. Au risque de vous lasser, j'y parle de la loi NOTRé qui provoquera la fin des communes crées par la Révolution.

 

Voici quelques extraits :

 

Célébrer le 14 juillet c'est en effet d'abord célébrer un des moments les plus importants de notre histoire, ce jour de 1789 où, prenant la Bastille, le peuple se libère du joug de la monarchie et devient acteur de son destin politique.

....

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, la liberté de la presse, la liberté d'association, l'instruction laïque, gratuite et obligatoire, la séparation des Églises et de l'État, la liberté syndicale, le suffrage universel... tous ces principes découlent de l'acte révolutionnaire fondateur que représente symboliquement la prise de la Bastille. Ils donnent corps au pacte républicain.

...

En ces temps qui résonnent d'intégrisme, d'intolérance, de violences, de perte de valeurs, célébrer le 14 juillet est donc l'occasion de réaffirmer notre attachement à un bien d'autant plus précieux qu'il reste rare et que nul ne peut affirmer qu'il nous est à jamais acquis.

 

L'actualité nous le démontre trop fréquemment. Nos valeurs communes, celles qui fondent notre nation, sont attaquées.

...

« Ne tombons pas dans l'inquiétude et le pessimisme ...»

 

Je vous le dis malgré tout avec enthousiasme, mais ne nous voilons pas la face. Nous vivons des temps d’incertitude, de bouleversements, de contradiction, de déliquescence.

 

Avec loi Notré le paysage administratif va changer. Les communes créées par décret du 14 décembre 1789 vivent leurs dernières années dans la plénitude de leurs compétences, de leur indépendance et de leur liberté. Ce décret avait créé les conditions d’une vie municipale démocratique qui allait largement contribuer à sa solidité institutionnelle. La nouvelle organisation du territoire de la République va vider les communes de leurs compétences, elle va spolier bien des communes d’une grande part de leurs ressources. En effet, le transfert obligatoire de la gestion des zones d’activités économiques à la codecom issue de la fusion se traduira dans un premier temps par la perte des terrains de notre zone sans aucune compensation et sans droit de regard. Et dans un deuxième temps par la perte de tout ou partie de la fiscalité associée. Et le contribuable paiera pour toutes les autres compétences transférées à l’intercommunalité. (eau, assainissement, les écoles, la piscine de Commercy, la voirie et la liste n’est pas close)

 

C’est 1789, c’est 1792 qui ont fait la France actuelle. Le pays est devenu une nation en proclamant la République et en inscrivant au fronton de ses monuments : Liberté, Égalité, Fraternité. Un Idéal trahi dans les faits ? Verrons-nous des 14 juillet avec des drapeaux en bernes pour communes mortes ?

 

Je suis peut-être excessif. Pourtant est-il normal qu’à quelque mois d’une fusion qui nous sera démocratiquement imposée, il n’y ait pas de préparation à cette échéance au 1er janvier 2017, que ce soit dans notre codecom ou avec les deux autres ?

 

Revenons dans la continuité de la symbolique du 14 juillet avec tous les rêves d'une république universelle, égalitaire et fraternelle. Je conclurai donc par une note légère, car le 14 juillet, c'est aussi un moment de fête. Et ne l'oublions pas, la fête fait partie des moments d'unité du peuple Français. Je finirai donc en citant Alphonse Allais : « Ah ces bals publics ! Oh, les tendres aveux murmurés entre gens qui ne se connaissaient pas le matin du 14 juillet ! Sois béni, car tu fais gagner joliment du temps aux amoureux. »

 

Que Vive le 14 juillet, que vive la République et que vive Pagny sur Meuse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans cérémonie Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens