Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 07:59

Une prochaine collecte est organisée à VOID VACON le jeudi 4 septembre de 16 h à 19h 30 à la salle polyvalente Jeans-Louis Gilbert.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Don du sang
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 07:50

La mise à jour de la liste des assistants(es) maternels(es) agréés(es) dans la communes est parues. Cette liste est disponible en mairie.

 

Pour information, 28 assistants(es) maternels(es) agréés(es) sont disponibles sur la commune pour 57 temps complets et 42 temps partiels.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans assistantes maternelles
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 03:57

La politique de lutte contre l'insécurité routière comporte trois volets : le volet répressif, c'est l'indispensable contrôle des infractions ; le volet informatif, la possibilité de consulter son solde de points sur internet, et le volet pédagogique constitué des stages de sensibilisation au risque routier. J'attire votre attention sur le rôle des mairies dans le relais de ces informations.

 

Volet informatif :

Depuis 2009, les conducteurs peuvent accéder à leur solde de points via le site www.telepoints.info. Cette information gratuite est importante pour tous les titulaires d'un permis de conduire quelque soit sa catégorie. Nous vous invitons à placer un lien sur votre site internet.

 

Volet pédagogique :

Les stages de sensibilisation au risque routier, dit « stages de récupération de points » sont un rendez-vous citoyen pour tous ceux qui partagent l'espace routier et qui souhaitent conserver leur titre de conduite à l'issue d'infractions répétées.

 

Des stages sont régulièrement organisés à proximité de PAGNY-SUR-MEUSE.

 

L'accès direct, en temps réel, aux places de stages de votre région est désormais disponible. Ces informations font l'objet d'un lien sur le site internet dans une partie informations pratiques : www.permisapoints.fr

 

La liste des stages de la région est consultable sur :

http://www.permisapoints.fr/stage-recuperation-points-pagny-sur-meuse-55190-proche.html

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans sécurité utile
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 03:47

La route d’accès depuis le rond-point de la Favorite jusqu’au site de déchets non dangereux SITA avait besoin d’une forte réhabilitation. C’est maintenant chose faite en partenariat entre la commune et SITA pour environ 40 000 € ht chacun.

 

Bien que les ordures ménagères proviennent pour la quasi-totalité de la Meuse et de la Codecom de Void, ni le département, ni la Codecom n’ont participé à cette réfection d’une route qui ne sert qu’à acheminer les produits vers SITA au prétexte qu’ils n’avaient pas la compétence requise. Il est vrai que par le passé, SITA entretenait cette route, ce qu’elle n’est plus en mesure d’assurer seule aujourd’hui, sauf à faire des rustines, en raison du moindre tonnage reçu et donc de ressources financières amoindries. Rappelons tout de même que grâce à SITA les habitants de Pagny ne versent aucune redevance pour le ramassage des ordures ménagères.

 

Les travaux ont débuté le 27 juin 2014 par le rabotage et broyage d’une première partie de voirie allant du parking de la Favorite jusqu’à quelques mètres de la voie ferrée. Le réglage et la couche d’accrochage ont ensuite été réalisés dans la foulée.

 

A partir du 1er juillet, les enrobés ont été réalisés sur cette première zone et en parallèle démarrait le broyage-nivellement de la deuxième zone allant de quelques mètres du passage à niveau de la voie ferrée jusqu’à l’entrée du site de déchets ultimes. Couche d’accrochage le lendemain suivie les jours suivants de la pose des enrobés sur cette partie.

 

Les accotements ont ensuite été réalisés. Des travaux particuliers ont été entrepris au débouché du parking de la Favorite pour un accès de type poids lourds mais aussi pour les bordures et la gestion des eaux pluviales.

 

Il reste à faire les quelques mètres de part et d’autre du passage à niveau en présence d’un contrôleur RFF (Réseau Ferré de France) en raison des précautions à prendre au voisinage de la ligne d’alimentation électrique des trains et de leur régulation.

 

Photos 897 broyeuse 892 niveleuse 900 route avant 902 route avant 904 mise en place de l’enrobé 906 passage du rouleau compresseur

Broyeuse

Broyeuse

Niveleuse

Niveleuse

La route avant
La route avant

La route avant

Mise en place de l'enrobé

Mise en place de l'enrobé

Passage du rouleau compresseur

Passage du rouleau compresseur

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux sécurité Rénovation
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 03:38

Les organisateurs et bénévoles du Festi'Rock du samedi 2 août se sont retrouvés ce mercredi pour faire le point et peaufiner l'organisation de cette manifestation : planning des bénévoles, sécurité, restauration, buvette, .... et tous les petits détails nécessaires au bon déroulement de l'évènement.

Du monde

Du monde

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Evènement
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 03:17

Voici le compte-rendu de la réunion en date du 18 juin 2014 relative à un problème de sécurité routière faisant suite au courrier du 24 avril 2014 où j'attirais l'attention de Madame la Sous-Préfète sur la dangerosité présentée à la sortie de la bretelle de la RN4 venant de Nancy et la RD 36, en raison du stationnement des poids lourds.

 

Présents :

  • Mme Sandrine Anstett-Rogron, sous-préfète de Commercy
  • M. Pierre Liogier, directeur départemental des territoires
  • M. Alain Mahlé, adjoint district Nancy DIREST
  • M. Christophe Lefevre, DIREST, chef du CEI de Ligny-en-Barrois
  • M. Jean-Yves Fagnot, directeur des Routes et Bâtiments au conseil général de la Meuse
  • M. le Chef d'Escadron Christophe Duvernoy, commandant la compagnie de gendarmerie de Commercy
  • M. Olivier Mougeot, brigade motorisée de Commercy
  • M. Xavier Clisson, responsable appui territorial sécurité routière
  • M. Armand Pagliari, maire de Pagny-sur-Meuse
  • Mme Jocelyne Dal'Zuffo, sous-préfecture de Commercy

* * *

La sous-préfète rappelle que cette réunion a été organisée suite à un courrier du maire de Pagny-sur-Meuse faisant état d'un problème de sécurité routière lié au stationnement de poids lourds dans sa commune, à la sortie de la RN 4 et invite le maire à présenter les difficultés rencontrées.

 

Le maire indique que des poids lourds stationnent régulièrement le long de la D 36 et gênent ainsi la visibilité des usagers de la route, à la sortie de la bretelle dans le sens Nancy - Pagny-sur-Meuse, précisant que cette situation a causé récemment un accident matériel. Il rappelle que la même difficulté existait sur le côté opposé et a trouvé une solution par la pose de séparateurs modulaires suite à l'organisation d'une réunion en 2009.

 

Il précise que malgré les parkings privés du restaurant « La Favorite » et de la station service Total, les places de stationnement s'avèrent insuffisantes et des camions se garent également le long de la D 636, route d'accès à la zone d'activités.

 

Le directeur départemental des territoires rappelle que ces services n'ont plus la compétence d'ingénierie routière mais ont un rôle de conseiller technique auprès du préfet en matière de gestion de crise et de sécurité routière et rappelle que c'est à ce titre que son service a été chargé de l'instruction de ce dossier.

 

Il constate que l'insécurité est réelle même si un faible nombre de poids lourds est concerné. L'interdiction de stationnement ne s'avérera pas suffisante et un dispositif approprié doit être mis en place, en précisant que la solution existante pour le côté opposé n'est pas un équipement pérenne.

 

Le commandant de gendarmerie confirme la réalité du danger. Il n'est pas en mesure de fournir des statistiques sur les accidents car ne sont comptabilisés que les accidents corporels. Il ajoute qu'en l'absence de panneaux d'interdiction de stationner, seuls les stationnements sous l'ouvrage sont verbalisables en application du code de la route. Il souligne qu'il serait préférable d'interdire le stationnement et l'arrêt, l'amende étant dans ce cas plus importante (effet plus dissuasif). Toutefois la répression ne peut être une solution à elle seule, la chaussée doit être aménagée pour rendre le stationnement impossible.

 

La Direst précise que ce problème de stationnement est récurrent sur toutes les bretelles. Elle constate également beaucoup d'incivilités notamment des dépôts de déchets divers.

 

La gendarmerie fait observer que le parking de la Favorite offre une capacité d'accueil de 120 places quand un salarié assure le placement des PL au lieu de 80 si les routiers se garent seuls.

 

Le maire indique que le propriétaire de la Favorite envisage l'acquisition d'une parcelle pour agrandir son parking. Le parking de la station Total pourrait aussi s'étendre sur la parcelle en triangle.

 

M. Clisson fait remarquer que l'utilisation de la parcelle en triangle près de la station Total générerait des accès directs sur la D 636 et poserait des problèmes au titre de la sécurité routière.

 

L'augmentation des places de stationnement d'initiative privée peut être une solution à moyen et long terme précise la sous-préfète mais un dispositif à court terme doit être trouvé pour supprimer le stationnement dangereux et assurer la sécurité des usagers de la route. Elle souhaite savoir qui a la compétence pour la pose des panneaux et la prise de l'arrêté.

 

M. Clisson indique qu'hors agglomération, le long d'une départementale, la compétence relève du conseil général et M. Fagnot précise que la prise d'un arrêté et la pose de panneaux sont envisageables à court terme.

 

S'agissant des séparateurs modulaires, la sous-préfète demande qu'une concertation soit menée entre la Direst, le conseil général et la DDT pour recenser le matériel pouvant être mis en place pour faire obstacle aux poids lourds.

 

Le conseil général évoque la possibilité de déposer de matériaux inertes en provenance de chantiers (terre végétale - rabottage). La DDT appelle l'attention sur le fait que le gestionnaire ne doit pas être gêné pour la tonte des bas côtés.

 

Le maire propose des cailloux, du calcaire en provenance de la carrière pour créer des obstacles. La gendarmerie fait observer que ce dispositif ne serait pas approprié car les matériaux risquent d'être ramenés sur la voie.

 

Le maire souhaite savoir s'il est possible que la commune réalise un aménagement paysager dans le cadre d'un projet de réhabilitation du giratoire. Ces travaux sont possibles sous réserve d'un conventionnement avec le conseil général.

 

 

En conclusion, la sous-préfète résume les actions à réaliser :

 

  • Le conseil général, gestionnaire de la voirie départementale prendra un arrêté motivé par le caractère dangereux, interdisant l'arrêt et le stationnement des véhicules poids lourds et installera les panneaux d'interdiction mentionnant la distance en conséquence.
  • La solution provisoire de mise en place de séparateurs modulaires est retenue pour la fin de l'été.
  • Une réflexion sur un aménagement pérenne à coût maîtrisé sera étudiée.
  • La DDT assurera le suivi du dossier et organisera une réunion de restitution des différents points étudiés au plus tard fin 2014.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans divers circulation Stationnement
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:50

Régulièrement la carrière Novacarb organise une journée "portes ouvertes" sur son site. On ne se lasse pas de voir les engins énormes qui y circulent. Une exposition sur l'origine, sa raison d'être et l'évolution de la carrière est également présentée.

Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014

La nature reprend ses droits. Sur certaines parties de la carrière,les oiseaux sont venus nichés en creusant à même les tas de produits stockés et inutilisés. 

Une parroi devenue nichoir à oiseau. Chaque trou est un nid.
Une parroi devenue nichoir à oiseau. Chaque trou est un nid.

Une parroi devenue nichoir à oiseau. Chaque trou est un nid.

La carrière Novacarb en quelques chiffres

Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Novacarb : journée portes ouvertes du 28 juin 2014
Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Novacarb carrière Economie
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:14

Les mises en conformité réglementaires pour la poursuite de la carrière de Pagny sur Meuse ont été achevées en avril dernier. Parmi les travaux engagés, certains faisaient partie de demandes particulières de la commune contractualisées avec Novacarb : un laveur de roues et une aire de bâchage des camions qui devraient réduire significativement les envols de poussières et leur dépôt au sortir de la carrière pour une meilleure propreté des routes et de l’environnement. Outre ces travaux, l’ensemble du site a été clôturé et un bassin de rétention des eaux pluviales a été créé.

 

Les travaux ont débuté courant novembre 2013 pour se finir fin avril 2014. En avril 2014, lors d’une visite réglementaire de contrôle, la DREAL a souligné la parfaite conformité de Novacarb vis-à-vis des exigences réglementaires.

 

Clôture du site

 

La nouvelle réglementation impose de clôturer entièrement le site. En accord avec l’ONF, les communes de Pagny sur Meuse et Lay Saint Rémy, tous les relevés et piquetages ont été faits par le géomètre de Novacarb. La commune est intervenue sur une petite partie de la limite pour le débroussaillage. Près de 3 km de remise en état ou de création de pistes autour de la carrière ont été réalisés par le personnel du site, en particulier pour nous permettre d’accéder à nos forêts. Pelle, bulldozer et chargeur ont déplacé des tonnes de matériaux et nettoyé les abords des chemins. Trois kilomètres de clôture ont été posés. La carrière est désormais sécurisée sur l’ensemble du périmètre. Un panneau d’interdiction de pénétrer est apposé sur la clôture tous les 50 m.

 

Bassin de rétention des eaux pluviales

 

L’objectif de ce bassin de rétention des eaux pluviales est triple : réserve d’incendie, arrosage des pistes en saison de sécheresse pour réduire les poussières et lavage de roues de camions pour préserver la propreté des routes en sortie de carrière. Ont été nécessaires : un terrassement de plus de 5 000 m3, la construction de merlons paysagers, la création et l’étanchéité du bassin de 1 100 m3, la conception d’un bassin de rétention et de séparation des sédiments de 35 m3, la pose des alimentations en eau (laveur de roues, prise incendie) et la réalisation du réseau électrique (pompe et éclairage). Enfin pour la sécurité du bassin, une clôture rigide a été posée.

 

Aire de bâchage des camions

 

Pour éviter les poussières générées par les camions sortant de la carrière, une aire de bâchage goudronnée et facile d’accès a été réalisée. Un terrassement de 1 500 m3, par couches successives a été réalisé avant un goudronnage de 1 300 m².

 

Laveur de roues et déplacement du pont-bascule

 

Afin de préserver la propreté des routes à la sortie de la carrière, un laveur de roues pour les camions clients a été installé. Le pont-bascule a dû être déplacé dans l’alignement de celui-ci. Le laveur de roue mesure 20 m et a une contenance de 54 m3 d’eau. Pour faciliter le nettoyage des dépôts de calcaire, une chaine racle le fond du bac pour transporter ceux-ci vers un réceptacle placé à l’avant, qui est vidé régulièrement à la pelle mécanique. Toute la partie électronique de gestion (borne entrée et sortie) a été remplacée et une liaison ethernet fibre optique vers les bureaux a été installée. Le terrassement, les fouilles et le tirage de câble ont été effectué par le personnel du site. Ce nouveau système permettra de mieux comptabiliser et plus facilement l’ensemble des ventes de menus.

 

Tous ces travaux étaient visibles lors de la journée « portes ouvertes » du 28 juin.

 

La société Novacarb, par ces travaux et les contacts que nous avons, montre qu’elle joue le jeu d’une exploitation exemplaire dans le respect des accords environnementaux auxquels nous étions parvenus après de longues négociations.

Le creusement du bassin de rétention des eaux pluviales

Le creusement du bassin de rétention des eaux pluviales

Le laveur de roues

Le laveur de roues

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Environnement Economie Novacarb
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 02:00

Je me suis octroyé quelques jours de vacances (enfin pas tout à fait puisque je pars toujours avec quelques dossiers en cours) et là où je passe, j’observe l’état des caniveaux et de la végétation qui y pousse. Je pense que s’il y avait un concours de propreté des caniveaux, Pagny sur Meuse obtiendrait sans difficulté un prix.

 

Je suis à peine à 2 heures de route de Pagny près d’un plan d’eau. Devant le camping passe une route avec trottoir et caniveau d’un seul côté. Des herbes folles en quantité, hautes ou basses, sur des dizaines de mètres. Incroyable que dans cette zone touristique (la plage est noire de monde et il y a plusieurs centaines de mètres de parking), on puisse laisser les caniveaux dans un tel état.

 

Le département du lieu a engagé des travaux de voirie : une émulsion de goudron recouverte de petits cailloux rosés. Rien d’extraordinaire, me direz-vous, sauf que dans la même journée, de très nombreux kilomètres ont été couverts dans ce village et sur les routes voisines, une efficacité à son honneur, mais au détriment d’une manière de faire qui m’a …. surpris.

 

L’émulsion de goudron liquide a bien sûr été répandue sur la chaussée, mais aussi dans le caniveau ou plus exactement sur les herbes du caniveau. Puis les petits graviers jusqu’au bord du trottoir.

 

Résultat : une jolie chaussée, mais un bord de trottoir où l’herbe reste visible et intacte ou recouverte de cette émulsion donnant une mauvaise image.

 

Mais je suis peut-être mauvaise langue. Cela ne restera peut-être pas à l’état d’abandon. L’émulsion versée était très chaude. Les services de la voirie comptent peut-être sur le choc thermique pour faire crever cette végétation. Je n’y crois pas beaucoup.

 

A part cet épisode, c’est un bel endroit. Il fait beau, il fait très chaud (jusqu’à 37°). Je suis bien, sous un chêne, avec mon ordinateur à préparer les semaines à venir et joignable à tout moment.

 

PS : Je suis de retour depuis quelques jours déjà.

On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de  goudron, d'autres sont restées bien vertes.
On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de  goudron, d'autres sont restées bien vertes.

On a oublier d'arracher les mauvaises herbes avant de verser l'émulsion de goudron liquide jusqu'à la bordure du trottoir. Certaines herbes sont noires de goudron, d'autres sont restées bien vertes.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Environnement Nature Entretien
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 01:56

Nous avons l’habitude de recevoir des compliments sur les feux d’artifice tirés les 13 ou 14 juillet. Et à chaque fois, nous avons droit à la même remarque : « Cela a dû coûter cher ! »

 

Cette année les évaluations sont allées de 5 000 € à 7 000 €.

 

En réalité, le montant net à payer s’est élevé à 2 755 € se décomposant de la manière suivante :

  • 2 400 € pour les produits pyrotechniques (les éléments du feu d’artifice)
  • 200 € de forfait pour l’installation, montage, tir, démontage (peu cher vu le temps passé à 4)
  • 95 € pour la livraison des produits pyrotechniques par un transporteur habilité
  • 60 € pour la conception du feu et la synchronisation des effets sur une bande sonore remise à l’orchestre puis diffusée par celui-ci.

 

Depuis plusieurs années, nous faisons appel au même artificier, Romuald Chabousson, qui nous donne entière satisfaction pour le plaisir de tous par la qualité des produits pyrotechniques et la mise en scène. C’est déjà lui qui avait tiré et sonorisé le feu d’artifice lors de l’inauguration de l’école maternelle.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Festivités Budget
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens