Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 16:51
  • Bas des Rues

 

Les gaines pour l'enfouissement des réseaux secs ont été posées. Les câbles de la basse tension ont été enfouis. Ceux de l'éclairage public viendront plus tard. La tranchée d'enfouissement est pratiquement comblée. D'ici la fin de la semaine, une niveleuse va régler le fond de chaussée. Il faudra aussi trois jours pour surélever les tampons de manière à les mettre à niveau avec la pose de l'enrobé avant le 6 décembre. Remise de terre de chaque côté de la chaussée.

 

Mise en fonctionnement du poste de refoulement de la rue du Faubourg. Destruction de l'ancien poste de refoulement en bas de la rue du moulin. Le nouveau poste de refoulement sera alors pleinement fonctionnel.

 

Et réception des travaux le 9 décembre si tout va bien selon la formule consacrée pour rendre le Bas des Rues et les rues perpendiculaires à la circulation normale.

 

Il restera néanmoins à monter les nouveaux luminaires commandés il y a plusieurs semaines mais toujours pas arrivés et à déposer les anciens poteaux béton.

 

  • Assainissement : dernière phase

 

Rue Léon Chausson et rue de la Vieille Usine

 

Le collecteur a été posé à 90 % rue Léon Chausson malgré le pompage d'eau dans la tranchée.

Celui de la rue de la Vieille est totalement posé.

Vendredi après-midi, le tuyau de refoulement sera posé sous le pont de chemn de fer ainsi qu'une gaine en prévision d'un enfouissement de réseaux secs. La circulation en sera un peu affectée.

Réunion jeudi soir à la salle des fêtes pour les habitants de la rue Léon Chausson pour information et explications sur la mise en oeuvre des déconnexions de fosses septiques et de séparation des branchements eaux pluviales, eaux usées.

 

Rue des Marais

 

Les travaux d'assainissement (collecteur et déversoir d'orage) doivent commencer mercredi jusqu'au 20 décembre (tranchée refermée) puis reprise au 20 janvier. Selon l'endroit, les accès se feront soit par la rue des Marais, soit par la rue de la Souche, notamment pour se rendre ou revenir de l'école maternelle. Des panneaux de déviation seront installés. L'accès aux propriétés sera assuré sans souci.

 

  • Aménagements rue du faubourg

 

Les travaux d'aménagement de la placette au bout de la rue du Faubourg ont débuté ce matin plus tôt que prévu. La surface gravillonnée disparaitra pour un enrobé. Plus de nuisances dûe à la poussière par temps sec pour les riverains et un embellissement du lieu.

 

  • Aménagements rue de la Petite Livière

 

Pour faire suite aux travaux précédents, une partie de la pelouse au bas de la rue de la Petite Livière à la jonction avec la rue de l'Angonne, va disparaitre pour augmenter la surface du virage. Une nouvelle signalétique sera installée au niveau des espaces verts afin de sécuriser l'endroit et instaurer un sens unique. Un second passage surélevé sera posé vers le milieu de la partie supérieure de la rue afin d'inciter quelques automobilistes à ralentir. Cette rue est mise en zone limitée à 30 km/h. La mairie a répondu à l'inquiétude de certains parents qui craignent les excès de vitesse et les risques d'accidents pour leurs enfants. C'est l'une de mes préoccupations.

Le mauvais comportement de certains usagers qui ne respectent pas les limitations de vitesse et contre lesquels il nous faut prendre des mesures pour la sécurité des autres coûte cher à la collectivité.

 

  • Rue des Jardins

 

Une haie a été plantée dans le bas des parcelles centrales du lotissement des Jardins afin de mieux pouvoir les commercialiser. Leur entretien sera à la charge des acquéreurs.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux Assainissement
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 19:54

C'était il y a plus d'un mois, le mercredi 23 octobre. Information et débat sur la question de savoir quels produits nucléaires transitent dans notre secteur sur la plate-forme logistique LCM située à Void. Le correspondant local de l'Est Républicain était là mais aucun compte-rendu dans le journal. Nucléaire, sujet sensible.

 

En principe cette plate-forme, implantée il y a quelques années dans le cadre de l'accompagnement économique de Bure, devait recevoir uniquement du matériel en transit destiné à des centrales nucléaires, en aucun cas des produits radioactifs et encore moins des déchets du type de ceux qui seraient accueillis à Bure.

 

Or il semblerait que des produits radioactifs arrivent et repartent de la plate-forme de Void. C'est ce qu'affirme par courrier l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), chargée du contrôle de la sûreté des transports civils de substances radioactives.

 

D'après ce courrier, les substances et matières radiactives transitant par cette base logistique sont les suivantes :

- UF6 (hexafluorure d'uranium) naturel entre Pierrelatte et les Pays-Bas.

- UF6 appauvri entre les Pays-Bas et Pierrelatte et entre Pierrelatte et l'Allemagne

- UO2 appauvri entre l'Allemagne et Pierrelatte.

 

Les colis utilisés pour le transport de l'UO2 appauvri ne nécessitent pas d'agrément préalable de l'ASN. Ce sont des colis dits de type industriel.

Le transport d'UF6 naturel ou appauvri nécessite un certificat d'homologation qui a été délivré par les autorités anglaises ! Le transport ne fait pas l'objet d'une notification à l'ASN.

 

Courrier somme toute sécurisant sauf que :

- l'UF6 n'existe pas à l'état naturel : il est le résultat d'une transformation de l'uranium extrait des mines puis concentré.

- l'UF6 est un composé très volatil qui réagit fortement avec l'eau, dégageant de l'acide fluorhydrique gazeux (HF). Or les transports passent au-dessus de la Meuse pas loin du village. Que se passerait-il en cas d'accident ? Les conséquences sur l'environnement sont liées à la toxicité radiologique de l'uranium et surtout à sa toxicité chimique et à celle de l'HF.

 

De quoi inquiéter un maire responsable de la sécurité de ses concitoyens. Un maire ayant reçu quelques jours auparavant une circulaire préfectorale d'utilisation des comprimés d'iode qui seraient à distribuer "suite à un incident nucléaire majeur ou à tout autre incident impliquant la présence de substances radioactives pouvant affecter la santé des personnes". Il existe un plan ORSEC IODE.

 

Faut-il s'inquiéter ou pas ? Pourquoi l'article n'est-il pas paru ? De quoi alimenter la suspicion générale vis-à-vis du nucléaire et de conforter ceux qui disent qu'on ne leur dit rien, qu'on leur cache des choses.

 

Pas esprit polémique, mais seulement des raisons sécuritaires. Les risques sont peut-être minimes mais trop de flou au cas où il se produirait quelque chose.

 

Des trains de transport de matière radioactive passent par la gare de Pagny. Les quelques fois où je l'ai su, j'ai pu vérifier à l'aide d'un appareil de mesure de radioactivité, qu'il n'y avait pas de variation de la radioactivité ambiante lors de ces passages. Mais il y en aurait où ce serait plus important avec un rayonnement jusqu'à 50 m. Rien de tel à Pagny, je le redis. Mais que se passerait-il en cas de déraillement ?

 

Sur la RN4 circulent aussi des véhicules avec le logo "radioactivité" mais la plupart du temps il s'agit de véhicules transportant des éléments radioactifs pour les hôpitaux, peu dangereux.

 

Pour en revenir à la soirée d'information, un article n'aurait pas mis le feu aux poudres.

Il n'y avait que relativement peu de personnes à être intéressées, une quarantaine. Des étonnements de ne pas avoir été prévenus du transit de matières radioactives, quelques énervements sans plus. Mais toujours cette impression qu'avec le nucléaire, rien n'est jamais simple et que tout cela souffre de non-dit.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Radioactivité
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:36

La commune participe financièrement au fonctionnement du Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Meuse. Cette contribution s'élevera pour 2014 à 66 115 €, une somme importante, mais la sécurité n'a pas de prix et en plus nous bénéficions de la présence d'un centre de secours et de sapeurs-pompiers compétents.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans sécurité
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 09:15

Malgré le temps, les travaux d'enfouissement se sont poursuivis. Sogea a pu terminer les terrassements et l'entreprise CITEOS a déroulé les câbles hier.

 

Ce qui signifie que le revêtement de la chaussée est pour bientôt et qu'après ce long temps des travaux d'assainissement dont on a profité pour enfouir les réseaux secs, le Bas des Rues va être rendu à une circulation classique.

 

Prochaine réunion de chantier lundi à 14h 30 sur place.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 09:04

Le tirage des affouages s'est déroulée jeudi soir en présence du maire, de deux adjoints, de deux conseillers municipaux et de la quasi totalité de ceux ayant demandé une part d'affouage. Le tirage a eu lieu dans l'ordre des inscriptions. Chacun a reçu un plan de ses portions et une incitation à être très vigilant en terme de sécurité.

 

Cette année les affouages se déroulent au-dessus de la carrière avec un impératif de fin de travaux. 89 foyers se sont inscrits aux affouages cette année.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Forêt Affouages
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 22:28

Ils avaient cambriolé un couple de personnes âgées en septembre 2011. Pas de chance pour eux, un jeune résidant de Pagny avait contribué à leur arrestation en les poursuivant et en maitrisant l'un des deux fuyards, l'autre étant interpellé un peu plus tard.

 

Deux ans après, la justice a rendu son verdict : six mois de prison ferme pour chacun des deux délinquants trentenaires mais déjà pourvus d'un solide casier judiciaire.

Repost 1
Published by Pagliari Armand - dans Cambriolage
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:07

La dernière tranche des travaux d’assainissement a débuté. Elle concerne essentiellement la rue Léon Chausson, rue de la Petite Livière, rue des Marais : collecte des eaux usées, transport et mise aux norme des branchements.

 

L’assainissement collectif se décompose en 3 étapes :

- la collecte (de votre habitation au réseau collectif)

- le transport (réseau collectif)

- le traitement (station d’épuration)

 

La collecte est une étape importante pour qu’il y ait un bon traitement ultérieur. En effet, notre station d’épuration a besoin d’une certaine quantité de pollution à traiter quotidiennement pour fonctionner correctement. Il faut éliminer un maximum d'eaux claires.

 

Il est donc nécessaire de bien réaliser son branchement :

- séparer les eaux pluviales des eaux usées.

- déconnecter les fosses septiques.

 

Ces travaux de mise en conformité sur le domaine privé sont à la charge exclusive des propriétaires.

 

Qui est concerné ?

 

Il y a eu une enquête domiciliaire il y a quelques années. Les travaux de mise aux normes s'appuient sur cette enquête. Les propriétaires des maisons "hors normes" sont ou seront contactés par courrier.

 

La déconnexion des fosses septiques et la séparation des eaux usées et pluviales sont une obligation.

 

Être aidé

 

Pour aider à leur réalisation, et donc dans votre intérêt, la mairie a :

- négocié un tarif global permettant une économie importante pour les particuliers en choisissant un prestataire unique (l’entreprise SLD TP passera chez chaque propriétaire pour établir le montant des travaux à réaliser).

- obtenu, pour chaque particulier, de la part de l’Agence de Bassin Rhin Meuse et du Conseil Général une subvention de 40 % du montant des travaux dans la limite d’un montant plafond de travaux de 2 200 € HT (une convention devra être signée entre la mairie et chaque propriétaire).

 

Ces avantages sont valables maintenant. Plus tard vous ne pourrez pas bénéficier du marché global passé avec SLD TP, ni de la subvention de 40%.

 

La facturation des travaux sera faite par la mairie auprès de chaque propriétaire qui aura signé la convention. Celle-ci fera apparaitre le montant global des travaux, la subvention à déduire et le coût final à facturer.

 

Dans chaque propriété, l’entreprise SLD TP devra proposer des travaux peu destructeurs et une remise en état des lieux, après discussion avec les propriétaires. Un responsable de SLD TP sera amené à rencontrer les propriétaires concernés par les travaux. Chacun d’entre eux pourra aussi rencontrer le chef des travaux chaque lundi à 16h 30 à la cabane de chantier sur le parking du terrain de foot.

 

Un état des lieux est établi de façon contradictoire avant et après la réalisation des travaux par constat d’huissier.

 

On peut s'adresser en mairie en cas de besoin d’informations supplémentaires.

 

 

A savoir :

 

- Les propriétaires peuvent aussi bénéficier de subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) sous certaines conditions. Voir également auprès de la CAF ou des caisses de retraite. Pensez aussi à l’éco-prêt à taux zéro.

 

- Un certificat de conformité des installations d’assainissement est exigé lors de la vente d’un bien par les notaires. Ce qui signifie des problèmes au moment de la vente si le bâtiment n'est pas aux normes.

 

Vous trouverez également ci-joints quelques extraits du Code de la Santé Publique sur vos obligations concernant l’assainissement.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux Assainissement
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 23:49

Beaucoup d'eau cette semaine encore.

Dans le Bas des Rues, la tranchée dans laquelle seront enfouis les réseaux secs (basse tension et éclairage public) s'est remplie d'eau, la plaine toute proche ayant été inondée. Les travaux ont du être arrêtés et reprendront lundi. Aujourd'hui, le niveau d'eau a fortement baissé.

La tranchée à l'entrée du Bas des Rues. A l'autre bout l'eau recouvrait la route entre la rue du Parge et la rue du Moulin.
La tranchée à l'entrée du Bas des Rues. A l'autre bout l'eau recouvrait la route entre la rue du Parge et la rue du Moulin.

La tranchée à l'entrée du Bas des Rues. A l'autre bout l'eau recouvrait la route entre la rue du Parge et la rue du Moulin.

De l'eau, il y en avait aussi rue Léon Chausson où ont commencé des travaux d'assainissement. La nappe phréatique est proche. Mais les travaux ont pu se poursuivre.

 

La prairie à l'entrée du village a été submergé par l'inondation. Deux cygnes se sont faits remarquer par leur posture : très souvent le derrière en l'air et la tête sous l'eau ... à la recherche de quoi ?

Les cygnes mais les mouettes étaient là aussi.

Les cygnes mais les mouettes étaient là aussi.

De l'eau, il y en avait aussi dans le parc de la mairie. Cela arrive souvent lorsque la Meuse déborde. La Meuse qui gêne l'évacuation de l'eau du fossé le long de la rue de la Trace et de la rue de la Souche et fait fortement monter le niveau d'eau.

Dans le Parc du Millénaire.

Dans le Parc du Millénaire.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Nature
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 23:26

Comme de tradition, le 11 novembre a lieu un repas qui rassemble les anciens de la commune, sapeurs-pompiers, employés communaux et élus. Il s'est déroulé au restaurant "Le Carthage" de Pagny sur Meuse. Un moment convivial qui fait se retrouver les uns et les autres pour quelques heures de détente, de rires et de bavardages, en danses et musique.

Un superbe buffet d'entrées et de l'ambiance.Un superbe buffet d'entrées et de l'ambiance.

Un superbe buffet d'entrées et de l'ambiance.

Il est de coutume également d'honorer le doyen et la doyenne de l'assemblée. Il se trouve que cette année, il s'agit d'un couple dans la vie, Monsieur et Madame Badin. Le maire leur a remis à chacun une jolie plante.

Les doyens de l'assemblée, Monsieur et Madame Badin.

Les doyens de l'assemblée, Monsieur et Madame Badin.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Evènement
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 17:32

A la 11ème heure du 11ème jour du 11ème mois de l’année 1918, la Grande Guerre s’achevait.

 

C'est ainsi qu'a commencé la cérémonie commémorative de l'Armistice. Mais cette année elle a pris une tournure particulière. Pour la première fois depuis bien longtemps, des enfants de l’école élémentaire et leurs enseignants se sont associés à notre cérémonie du souvenir renouant avec une ancienne tradition où il était habituel d'avoir la présence des écoles devant le Monument aux Morts.

 

La Grande Guerre, c'était il y a presque un siècle. La classe de Madame Assadourian prépare ainsi le centenaire du début de la première guerre mondiale et construisent leur devoir de mémoire.

 

Dans un premier temps, les écoliers ont lu des extraits de lettres de combattants. Avec deux d'entre eux, j'ai déposé la gerbe au pied du Monument. Sous la direction de la directrice, les seize enfants présents ont entonné la Marseillaise après la minute de silence.

 

La foule était plus nombreuse qu'à l'habitude. Souhaitons que le retour des enfants devant le Monument se reproduise souvent à chacune des cérémonies du souvenir de ceux qui sont morts pour la France.

 

2014 est l'année du centenaire du début de la Première Guerre Mondiale. A préparer.

J'ai déjà de la matière avec des documents rassemblés il y a des années sur les personnes dont le nom est gravé sur le Monument aux Morts. Des cartes postales avec la correspondance de combattants. J'avais par ailleurs commencé un site sur une chronologie de la Grande Guerre qu'il me faudrait étoffer : http://grandeguerre.free.fr

 

 

La lecture des extraits de lettres de combattants.

La lecture des extraits de lettres de combattants.

Le dépôt de la gerbe avec deux écoliers.

Le dépôt de la gerbe avec deux écoliers.

La Marseillaise chantée par les enfants.

La Marseillaise chantée par les enfants.

Le public juste après la cérémonie.

Le public juste après la cérémonie.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans cérémonie Ecoles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens