Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 17:23

Des promeneurs étaient hier dans les bois pour trouver quelques brins de muguet (il y en a).

 

Ils ont trouvé une voiture bien cabossée sur le bas côté d'un chemin dans le bois du Juré.

Avant bien défoncé après avoir déraciné un arbre projeté à quelques mètres. Toit ondulé. La voiture avait dû être tirée sur le bord de la route forestière. Imprudence ? Vitesse excessive ? Tout est possible sur une longue ligne droite.

 

Il y avait eu un accident analogue, il y a quelques années, qui avait laissé des séquelles au conducteur.

Accident dans les bois
Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Accident
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 15:00

 

Exaspéré par la vitesse des automobilistes, le maire de Bretenières (Côte-d'Or, 879 habitants) a installé un panneau au bord de la route principale qui traverse sa commune sur lequel on peut lire : "Il reste encore des enfants à écraser, vous pouvez accélérer."

 

Du second degré censé faire changer les comportements ... L'ironie aura-t-elle les effets escomptés ?

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Incivilités
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 08:25

 

L'article "Un drive à l'école élémentaire" était un poisson d'avril.

 

Même si certains prennent la rue de la Souche devant le muret de la cour de l'école pour un drive, le "projet" décrit dans l'article n'est pas sérieux. Chacun aura pu notamment constater la dangerosité de déposer les enfants dans la cour.

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 11:29

 

La mairie va profiter des travaux d'extension de l'école élémentaire afin de mettre en place un drive qui permettra la dépose et la reprise des enfants conduits à l'école en voiture.

 

Une allée de circulation est prévue à l'intérieure de la cour, le long du muret. L'entrée se fera par le grand portail arrière sur la rue de la Souche. La sortie se fera à l'endroit du petit portillon qui sera élargi. Entre les deux, les parents pourront déposer ou reprendre leurs enfants sans descendre de voiture et en éliminant les risques d'accidents pour les piétons sur le parking actuel.

 

C'est une demande qui nous avait été faite à plusieurs reprises. Nous profitons de l'opportunité des travaux pour satisfaire bien des parents.

 

Le coût de cet aménagement ne devrait pas dépasser les 10 000€.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux Humour
commenter cet article
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 19:31

 

Devant la Maison des Associations qui accueille momentanément deux classes de l'école élémentaire, deux coussins berlinois ont été installés de part et d'autre du passage pour piétons (non utilisable actuellement).

 

Posés en quinconce, certains automobilistes passent entre les deux coussins berlinois pour ne pas trop être secoués. Mais en le faisant, ils franchissent ou chevauchent une ligne continue.

 

Et ça, cela peut coûter cher si les gendarmes venaient à le voir.

 

Voilà ce que vous risquez :

 

Retrait de points
3 points s'il y a franchissement
1 point s'il y a chevauchement
 
Amende (suivant le cas)
Amende forfaitaire minorée : 90 euros
Amende forfaitaire : 135 euros
Amende forfaitaire majorée : 375 euros
Amende maximum (si passage au tribunal) : 750 euros
 
Peine complémentaire
Suspension du permis pendant 3 ans maximum
 

Qu'il s'agisse d'un chevauchement ou franchissement d'une ligne continue (ou ligne blanche continue), l'infraction constitue une contravention de 4ème classe, passible d'une suspension du permis.

Seul le retrait de points est différent s'il s'agit d'un chevauchement (1 point) ou d'un franchissement (3 points) de cette ligne.

 

Aujourd'hui, en taillant mes rosiers, j'ai dénombré 22 franchissements ou chevauchements de la ligne continue, environ 21 %. Donc une bonne proportion passe, en ralentissant, sur les coussins berlinois. (je n'ai pas pris en compte les motos et on était dimanche).

 
Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Incivilités sécurité
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:12

 

Quelques personnes indélicates laissent des détritus aux abords des bennes de tri. Par paresse, plutôt que de ramener chez soi, ce qui n'est pas prévu pour les bennes de tri ou pour ne pas se déplacer jusqu'au dépôt tri de la rue l'Etang.

Pas beau.

Pas beau.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Incivilités
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 18:06

 

Une BMW a été volée sur le parking au bas du parc de la mairie. Les voleurs y ont abandonné une autre voiture dérobée à Toul. Il y a eu tentative de vol sur un autre véhicule : une vitre cassée.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Incivilités
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 11:33

 

Soyez patients. Les nouvelles cartes pour les prochaines élections vont arriver.

 

- La semaine prochaine la mairie recevra les planches de cartes électorales "électeurs français" en vue de leur impression à l'issue de la refonte des listes électorales.

 

- Les cartes électorales "électeurs européens" parviendront ultérieurement en mairie.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans élections
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 23:48

 

On en reçoit des choses par mail. En voici une.

 

Seuls les + de 50 ans peuvent comprendre ! Mais les - de 50 ans sauront comment c’était dans le bon vieux temps.
 
 A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.
 La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit : " Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! "

 

 La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique : « Je suis désolée, il n'y avait pas de mouvement écologiste de mon temps. »

 

 Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite, la caissière ajoute : « Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens. C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps ».

 

 Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : Les bouteilles étaient recyclées.

 

Mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.
 
 Elle ajoute : De mon temps, on montait l'escalier à pied : on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d'ascenseurs. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues : On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.
 
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

 
 On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches des bébés.
 On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde.


 On avait un réveil qu'on remontait le soir.

 

 Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.

 

 Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

 

 On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou autoportées :
 On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.


 
 On travaillait physiquement ; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.
 
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
 
 On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.
 
 On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.
 
 On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.
 
 On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

 
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
 
 Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24.
 
 Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille-crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rue,
 
 
Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique !
 
 On n'avait qu'une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.
 
 ALORS VIENS PAS ME FAIRE SUER AVEC TON MOUVEMENT ECOLOGISTE !
 
 Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel…(pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes, etc. mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres, du haut de leur ignorance crasse !


 
 MERDE à la fin !
 
 Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l'environnement.
 
 Mais ne vous privez pas de faire suivre !
 
 (ah ! ça défoule )
 

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 17:21

 

Loin de moi toute polémique politique pour les présidentielles. C'est le maire qui réagit à la proposition de M. Macron qui souhaite supprimer la taxe d'habitation pour 80% des contribuables et vous dire quelques conséquences possibles.

 

Sympa à première vue pour le contribuable.

 

Mais pour la commune, c'est une perte de revenus importante. Si M. Macron nous dit que l'Etat compensera, on se doute de ce que cela veut dire. Où trouvera-t-il les ressources ? Sauf à créer un déficit supplémentaire dans les finances de l'Etat, il faudra taxer le particulier ou les entreprises : TVA, augmentation des énergies, augmentation de l'impôt sur les sociétés ?

 

Pour la commune, baisse des revenus est aussi synonyme de perte d'autonomie et de décision.

 

Ou alors, la commune, ne sera-t-elle pas obligée d'augmenter la taxe foncière pour compenser la perte de recettes de la taxe d'habitation ? Tous les propriétaires vont voir leurs impôts s'alourdir et les bailleurs augmenteront leurs loyers pour compenser.

 

Finalement, une promesse très alléchante mais avec des lendemains qui risquent de déchanter.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens