Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 11:34

Pour information

 

Si les questionnaires de recensement peuvent parfois déranger certains habitants ayant le sentiment d'être « fichés », la législation leur impose néanmoins d'y répondre.

 

Loi et obligations

 

L'article 3 de la loi n° 51-711 du 7 juin 1951 sur l'obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques prévoit que les personnes questionnées sont tenues de répondre aux enquêtes statistiques déclarées obligatoires par l'administration. Le recensement de la population organisé par l'Insee fait partie de ces enquêtes obligatoires.
La loi précise néanmoins que les renseignements fournis par les personnes recensées sont protégés par des règles de confidentialité.
 

Réponses fausses ou inexactes

 

La loi mentionne en outre que les réponses transmises doivent être renseignées avec exactitude.
 

Sanction

 

En cas de refus de réponse, vous recevrez une mise en demeure adressée par votre mairie en lettre recommandée. En cas de refus persistant ou de réponse sciemment inexacte à des questions ayant trait à la vie personnelle et familiale, l'article 7 de la loi du 7 juin 1957 prévoit que vous pouvez être sanctionné d'une amende de 38 euros. Une procédure de sanction qui semble toutefois n'être que très rarement mise en oeuvre en pratique.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans recensement
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 10:40

Prochaines élections

Les listes électorales sont totalement refondues pour les prochaines échéances électorales. Chacun recevra une nouvelle carte électorale au mois de mars. Les jeunes qui ont effectué leur Journée Défense et Citoyenneté sont automatiquement inscrits sur nos listes électorales.

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans élections
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 09:55

 

Souhaitez-vous voir vos impôts locaux augmenter de 20 % ? C’est ce qui pourrait s’envisager si trop de personnes ne se font pas recenser. En effet, le nombre d’habitants recensés permet, entre autre, de fixer la participation de l’Etat au budget communal (384 527 € en 2016). Si la commune perd 20 % de ses dotations parce que certains ont rechigné à se faire recenser, cet argent manquant pourrait être compensé en augmentant vos taxes locales.  

 

Vous ne souhaitez certainement pas en arriver là. Mieux vaut que l’argent vienne de l’Etat plutôt que de votre poche. Pour chaque habitant, l’Etat a versé 365 € en 2016. Cent personnes non recensées représentent une perte pour la commune d’environ 36 500 €.

 

Accueillez donc nos deux agents recenseurs avec courtoisie jusqu’au 18 février 2017. Elles ont la plupart du temps un bon accueil mais elles trouvent aussi certains jours porte close alors qu’il semble bien y avoir des occupants. Elles sont tenues au secret professionnel. Les renseignements recueillis ne peuvent pas servir à un contrôle administratif ou fiscal (ni CAF, ni impôts, ni …).

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 15:29

Tous les ans, nous recevons une synthèse des taxes et dotations diverses que perçoit la commune, la codecom, le Département et la Région.

 

Vous versez la taxe d'habitation et la taxe foncière sur le non bâti à la commune et à la codecom.

Vous versez aussi la taxe foncière sur le bâti à la commune, à la codecom et au département.

Rien pour les ordures ménagères.

 

Le reste provient en gros des entreprises et des dotations de compensation de la réforme de la taxe professionnelle.

 

Quelle est votre contribution dans les ressources de la commune ?

 

Sachez que lorsque la commune perçoit 100 €, la contribution qui provient des habitants par l'intermédiaire des taxes s'élève à un peu moins de 16 €.

 

Merci à nos entreprises. Certaines payent beaucoup, d'autres presque rien. Au final, ce sont les 5 sixièmes des taxes qui ne sortent pas de votre poche.

 

Cela signifie aussi que lorsque la commune investit dans une réalisation quelle qu'elle soit, il faut bien être conscient que la part du citoyen dans cette réalisation est plutôt faible même si l'on prend en compte vos autres impôts, d'autant que nous avons d'autres ressources au travers de dotations de l'Etat, de revenus propres à la commune et des subventions que nous obtenons.

 

En 2016, la commune a touché en fiscalité directe locale 1 269 421 €, la codecom 161 387 € (en gros le même type de taxes que pour la commune), le Département 952 213 € (moitié taxe foncière sur le bâti, moitié CVAE, contribution des entreprises) et la Région 246774 € (uniquement CVAE).

 

Vous le constatez, la richesse de Pagny qui ne provient pas de ses seuls habitants (j'insiste) profite surtout au Département et dans une moindre mesure à la Région et à la codecom.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Economie
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 12:28

 

Mais l’année 2017 ne se réduit pas à ces travaux.

 

  • Le gros morceau sera la fusion des codecoms et la mise en place de la nouvelle structure. La loi Notré n’est pas une bonne réforme mais personne ne reviendra dessus après l’élection du prochain président de la République et des députés et il faudra faire avec. Ils auront d’autres sujets bien plus importants que cette loi pour tirer la France de sa déliquescence.

J’étais opposé à cette fusion qui pèsera financièrement lourd pour les habitants de l’ancienne codecom de Void et pour nous en particulier qui risquons de perdre une partie indéterminée des ressources fiscales de notre zone d’activités dont la gestion passe obligatoirement à la future codecom.

Je reste persuadé que c’est le maire de la commune qui est le plus à même d’initier un développement économique sur sa commune. A l’origine l’intercommunalité avait été pensée comme un outil au service des communes pour faire à plusieurs ce qu’une seule n’aurait pu faire seule ou aussi bien. Aujourd’hui, c’est le moyen, faute de pouvoir clairement les supprimer, de les vider de leurs substance au profit de plus grands ensembles le plus souvent incohérents.

 

  • Quoiqu’il en soit, ne pouvant revenir en arrière, il faudra qu’une nouvelle dynamique s’impose de la part de chacun des nouveaux élus intercommunaux, qu’une information passe entre élus intercommunaux, élus communaux et habitants sous peine d’un désintérêt total pour cette nouvelle structure. Nous ne sommes que deux représentants de Pagny sur 83 élus et 54 communes, mais nous comptons bien faire en sorte que la nouvelle codecom réussisse en ayant pour objectif le mieux-être de ses habitants et le moins de charges possibles.

 

  • Nous avons aussi cette année le recensement : c’est du travail mais aussi l’occasion de mieux connaitre  logements et habitants réels de la commune.

 

  • Les élections du président de la République, des parlementaires et dans une moindre mesure des sénateurs incitent nos habitants à s’inscrire sur les listes électorales : 67 nouveaux inscrits et 32 radiations.

 

  • L’obligation du zéro phyto qui s’impose cette année n’est pas un souci pour nous puisque nous le sommes depuis 2008.

 

  • Les zones 30, les passages surélevés ne suffisent pas à réduire les comportements de mauvais conducteurs. Sécurisation à poursuivre.

 

  • Transformation de notre POS en PLU : nous devrions conclure ce dossier enfin.

 

  • Projet d’un lotissement derrière la  Petite Livière : dossier difficile du fait du nombre de propriétaires.

 

  • Le compteur électrique intelligent et évolutif : le Linky qui soulève bien des questions et des peurs.

 

  • Dernier point : le cabinet médical a obtenu le label maison de santé. Il a des projets d’extension. Nous verrons comment apporter notre aide en partenariat.

 

 

Ce discours, toujours trop long, est cependant une image très partielle de la vitalité de notre commune. Nous avons des projets et de l’ambition pour notre village. Bien que l’avenir ne puisse être connu, nous restons très confiants et optimistes. J’ai même trouvé une bonne recette : "Le meilleur moyen de prédire l'avenir, c'est de l'inventer." Alan Curtis Kay

 

Et une dernière citation d’Albert Einstein "Il vaut mieux être optimiste et avoir tort, plutôt qu'être pessimiste et avoir raison."

 

Je réitère mes meilleurs vœux pour l’année 2017 à chacun d’entre vous ici présents et à chacun de mes concitoyens. Santé, bonheur, réussite.

 

 

Et pour ne pas oublier que nous sommes des ruraux, avec bonne humeur (et accent), je vous le dis autrement : bonne année, bonne santé et plein de sous dans le porte-monnaie.

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 12:17

 

Je le disais en préambule. Cette cérémonie est l’occasion de faire un bilan de 2016 et de se projeter sur 2017.

 

Année 2016

 

De nombreux décès qui me touchent : 21 dont 3 entre Noël et Nouvel an. Beaucoup de tristesse. Si dans certains cas, le maire est le chef du village comme dirait un de mes petits-enfants, dans d’autres il est aussi comme un père de famille qui perd ses enfants.

 

Moins de naissances. Quelques rares mariages. De nouveaux habitants.

 

A noter aussi. Nous avons été un des rouages premiers  qui a permis la vente du bâtiment du syndicat mixte et ainsi favorisé la venue d’une entreprise ambitieuse.

 

L’année 2016 a été riche en travaux.

 

  • Rénovation des salles de classes à l'école primaire l’été dernier.
  • Extension du préau au stade scolaire, plus que doublé en surface et de la scène.
  • Réhabilitation de l'ancienne école maternelle en médiathèque qui sera  inaugurée le 4 février.
  • Rénovation de l'appartement de la maison Florentin et Ravalement du pignon et des murets maison Florentin, séparation du logement et de l’atelier.
  • Réalisation d'un parking Grande Rue et d’un autre rue du Four.
  •  Rénovation du secrétariat de mairie avec  remplacement fenêtres et porte, isolation, nouveau mobilier, nouvel environnement propice au travail.
  • Accès aux personnes à mobilité réduite à l'église et à la médiathèque.
  • Réfection de la toiture du préau de la maison des associations qui accueille deux classes en vue des travaux d’extension de l’école élémentaire.
  • Remplacement du portail de la cour de la maison des associations.
  • Réalisation de signalétiques horizontales et verticales à cause de conducteurs irrespectueux.
  • Sécurisation de l'accès à l'agence postale dont la fréquentation est plus importante qu’à l’ancien bureau de poste de la Grande Rue : simple question d’horaires d’ouverture.
  • Pose de volets à la résidence et remplacement du volet de l'agence postale.
  • ...

 

 Longue litanie incomplète des réalisations 2016 (A la louche plus de 500 000 €) pour montrer le dynamisme de notre commune et la confiance que nous avons dans son développement. Pour répondre à un aveugle qui me demandait sur mon blog si la commune investissait.

 

Travaux en cours de réalisation

 

Rénovation de l'appartement au-dessus de l'ancienne poste toujours dans le cadre de la remise à niveau de notre parc locatif.

 

Travaux en prévision 2017

 

  • Extension de l'école primaire : l'ouverture des plis a été faite. Analyse des offres sous peu.
  • Gros projet de requalification de l’avenue De Gaulle et Grande Rue : réfection des trottoirs  et des vannettes d’eau, enfouissement des réseaux,  circulation à réfléchir. Une étude est en cours compte-tenu de la complexité du projet. Travaux par tranches peut-être en 2018.
  • Projet d’extension de la caserne des sapeurs-pompiers : la commune a délibéré en votant le principe d’une subvention conséquente au SDIS. Le SDIS doit décider de faire ou non.
  • Poursuite de la rénovation des appartements à la résidence des personnes âgées
  • Rénovation du hall d'entrée et du bureau du maire à la mairie.
  • Pose d'une grille à la fenêtre de l'agence postale pour une protection accrue.
  • Ravalement de la façade à l'ex maison Florentin au 40 Grande Rue.
  • ...  

fin de la deuxième partie

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 12:00

 

C’est avec un réel plaisir que la Municipalité et moi-même vous accueillons ce soir pour cette traditionnelle cérémonie des vœux. Cette période d’échange de vœux est un moment privilégié, qu’il faut préserver. Mais il est dommage que cette période particulière de gentillesse et de pensées altruistes se réduisent à quelques semaines voire même à quelques jours seulement, tout un chacun étant pris ensuite dans la tourmente de la réalité quotidienne qui n’est pas un monde de bisousnours. C’est cependant un moment pour oublier les soucis et les aléas de la vie. Mes souhaits de bonne année, de bonne santé, de réussite dans vos projets vont à chacun de vous, ainsi qu’à l’ensemble de la population avec une pensée particulière pour les plus démunis ou ceux souffrent de maladie, de solitude ou d’isolement.

Cette cérémonie des vœux est un moment particulier pour nous élus. C’est le moment où nous vous retrouvons pour faire le bilan de l’année écoulée et anticiper l’avenir.

Pour ce soir j’avais invité un certains nombres de personnes qui ont pu ou non se rendre disponibles.

...

 

Et vous tous, Mesdames, messieurs, qui représentez un quelque chose dans la vie de notre cité par vos actions ou simplement par votre présence sympathique.

 

Cette cérémonie des vœux est aussi un moment particulier pour nous élus. C’est le moment où nous vous retrouvons pour faire le bilan de l’année écoulée.

 

A qui s’adressent plus particulièrement mes vœux ?

 

  • Aux personnalités politiques : je leur souhaite mes meilleurs vœux de bon sens et de clairvoyance afin qu’ils prennent les meilleures décisions possibles au bénéfice de nos concitoyens qui ne sont pas de simples pions.

 

  • A mon conseil municipal dont le rôle est notamment de conseiller et qui le fait très bien dans un engagement altruiste.
    • Chacun apporte son avis dont il est tenu compte et qui n’est pas oublié même s’il n’a pas fait l’unanimité.
    • Chacun apporte sa contribution en fonction de ses disponibilités et ce qu’il fait est apprécié.
    • N’oubliez pas non plus mes adjoints toujours de bon conseil et qui prennent en charge leur part de travail.
    • Etre élu, être Maire, adjoint ou conseiller municipal demande aujourd’hui une disponibilité conséquente. C’est ne pas compter ses heures, au bureau mais également au cours des réunions ou des commissions indispensables et souvent interminables, que ce soit au niveau communal ou intercommunal. Ces réunions sont essentielles pour que la démocratie vive.

 

  • Mes vœux et un grand remerciement à nos épouses ou époux qui acceptent de rester trop souvent seuls à la maison, le jour, le soir mais également le week-end.

 

  • Mes bons vœux ... à moi-même pour des journées auxquelles il faudrait souvent rajouter quelques heures ou alors que les services de l’Etat diminuent leurs demandes de toute sorte qui nécessitent beaucoup de temps pour les traiter et qui ne sont pas primordiales.

 

  • Mes meilleurs vœux aussi à notre service administratif qui fait un excellent travail pour nos concitoyens dans leurs démarches, avec diligence, sourire et professionnalisme, au service technique qui nous fait un village propre et accueillant, à nos autres employées d’entretien des divers bâtiments communaux.

 

  • Mes meilleurs vœux à nos associations nombreuses à qui  je souhaite de trouver les bénévoles dont ils ont toujours besoin  et qui  offrent  un large panel d’activités aux habitants de la commune et des communes voisines. Merci pour leur abnégation et leur implication dans la vie communale au travers de diverses manifestations pour la volonté, le dynamisme, la vitalité et l’ardeur qu’ils ont apportés.

 

  • Des vœux particuliers aux bénévoles de la nouvelle médiathèque qui sera officiellement inaugurée le 4 février.

 

  • Bienvenue au père benjamin Kossi  et à l’équipe paroissiale.

 

  • Mes meilleurs vœux de réussite et de résultats à nos entreprises, commerces, artisans
    • Le bien-vivre d’une commune, provient de ses entreprises, ses artisans, ses commerces.
    • Maintenir ou faire venir un commerce fait partie de nos interrogations. L’épicerie nous  manque cruellement mais nous avons des pistes possibles.

 

  • Mes vœux de bon fonctionnement aux services de protection : gendarmerie et pompiers
    • Tournées des gendarmes de jour comme de nuit qui nous sécurisent,  une nouvelle lieutenante à qui j’ai fait visiter le village sous différents aspects et notamment sécuritaires. La question de la vidéo protection à l’horizon 2017 est posée.
    • Pompiers : nombreuses sorties. Proximité et donc rapidité d'intervention. Subvention promise au SDIS pour une extension de la caserne (une travée supplémentaire pour le nouveau camion et agrandissement du vestiaire) : un besoin manifesté par notre corps de sapeurs-pompiers pour plus d'efficacité encore..

 

  • Mes meilleurs vœux de santé, de bonheur, de réussite, surtout à notre population dans sa vie au jour le jour qui est notre préoccupation quotidienne même si certains dans leurs égoïsmes ne s’en aperçoivent pas ou ne veulent pas le voir.

 

J’aurais voulu vous parler des avantages d’habiter à Pagny : ils ont nombreux mais cela aurait fait une ou deux pages de plus.

 

fin de la première partie

Repost 0
Published by Pagliari Armand
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:34
 
 
Un article de Maire info, juste pour mesurer la distance qui sépare l'Etat  et les élus locaux.
 
 
Réforme de l’administration territoriale de l’Etat (Réate), Modernisation de l’action publique (MAP), refonte de la carte régionale et des services régionaux et plus récemment encore Plan préfectures nouvelle génération … Depuis 2008, les collectivités territoriales sont confrontées à une succession de réformes des réseaux territoriaux de l’Etat. Si ces réformes ont fait l’objet de nombreuses études, aucune pour l’instant n’avait encore donné la parole aux élus locaux. Voilà chose faite avec le rapport rendu public hier par la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation : « Où va l’Etat territorial ? Le point de vue des collectivités ».
 

Et ce point de vue est largement négatif. Lancée en 2008, la Réate est jugée majoritairement « non pertinente » (58,8 %) et « inefficace » (70,3 %) par les élus interrogés. Ces derniers sont aussi sévères au sujet de la réforme des services déconcentrés régionaux engagés en 2014 : 61,1 % la jugent « non petinente » et 69,6 % « inefficace ». Le Plan préfectures nouvelle génération ne trouve pas plus grâce à leurs yeux, 60,8 % considérant ses orientations « non pertinentes ». Sur les 4 500 contributions reçues, 70 % des réponses émanent des élus communaux et plus de la moitié des maires, ont précisé hier les deux rapporteurs, Eric Doligé et Marie-France Pérol-Dumont en présentant leur rapport à la presse. « Le regret principal, c'est la finalité budgétaire des réformes et le manque de concertation avec les collectivités », a souligné le sénateur Eric Doligé. « Ce manque de concertation a généré un sentiment d’exaspération chez les élus, voire de frustration », a-t-il ajouté.
 

La grande majorité des élus ayant répondu ont indiqué que leur commune ou leur groupement ont été touchés par l’une ou plusieurs des réformes : réorganisation de l'implantation des gendarmeries, des écoles, réformes de la carte judiciaire, hospitalière, militaire, ou encore des sous-préfectures. « Les réformes qui ont eu le plus d’impact sont celles des implantations de gendarmeries (25,5 %) et des services déconcentrés régionaux (22,7 %) », souligne le rapport. « Bien que cet impact ait souvent été indirect (52,8 %), il est jugé négatif en termes d'accès au service publics par les usagers (75,8 %), mais aussi de potentiel économique pour les communes ou leurs groupements (52 %) », révèlent également les sénateurs.
 

Trois obstacles s'opposent à l'efficacité des relations entre les réseaux de l'Etat et les collectivités : « l'insuffisante cohérence de l'Etat déconcentré, les doublons et l'éloignement-désengagement de l'Etat ». « Les élus aspirent à une relation adulte entre l'Etat et les collectivités » et sont inquiets « face à ce qu'ils considèrent comme un appauvrissement de sa présence », a indiqué hier la sénatrice Marie-Françoise Pérol-Dumont.
 

Au rang de leurs 35 propositions, les sénateurs préconisent notamment « la stabilité de la présence de l'Etat » dans les territoires et recommandent à ce sujet l'instauration d'une durée minimum d'affectation des préfets d'au moins trois ans et que ceux-ci retrouvent toute leur autorité.
 

« Les élus nous disent, laissez-nous absorber ces réformes-là » et ils demandent « de la souplesse » dans leur application, ont aussi précisé les deux sénateurs.
 

Le rapport sera prochainement mis en ligne sur le site du Sénat.
Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Politique
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 16:07

Tiré du Journal du Quartier de Tour de Mare : cela pourrait servir.

 

 

Mon chien

 

J'aime mon chien

Par regret pour mes voisins

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Lorsqu'il aboie, joyeux

Mon chien est heureux :

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Lorsqu'il exprime sa peur

Cela me fend le cœur :

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Le jour, comme la nuit,

Ses aboiements ennuient :

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Si je souhaite que mes voisins,

Comme moi, aiment mon chien :

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Dans tout le lotissement

Retentissent des aboiements :

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Ce n'est pas lui qui a commencé ?

Peut-être, mais pourquoi ne pas cesser !

Je ne le laisse pas aboyer !

 

Pour un quartier paisible,

Le bruit, d'où qu'il provienne, est nuisible !

Contre ses aboiements, je lui offre un collier.

Et mon chien cessera d'aboyer.

 

De tout ce que fait mon chien,

Je suis responsable.

Alors, pour que tout le monde aime mon chien,

Je me montre responsable !

 

Si mon chien aboie

Je lui dis de se taire

S'il persévère, je lui offre un collier

Chez le vétérinaire

 

Ainsi, nous serons nombreux,

À aimer mon chien

Et ferai des heureux

De tous mes voisins

 

CG

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans divers
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 09:40

Comme souvent, il y a quelques récriminations lorsqu'il y a de la neige ou du verglas et que la route n'est pas noire, quant bien même ces personnes n'ont pas l'intention de sortir et qu'il est possible de rouler sur du verglas à condition d'être prudent dans sa conduite. Celui qui pense que l'on peut rouler comme s'il n'y avait pas de verglas est un inconscient.

 

Je rappelle que par des températures trop basses (- 3° ou - 4°), le sel ne sert à rien. Il nous faudrait de la saumure et nous ne sommes pas équipés pour ce produit.

 

Nous étions dimanche : peu de personnes travaillent ce jour-là. De plus l'appel à ne pas se déplacer, sauf nécessité absolue, avait été largement diffusé par les médias. S'en aller faire les soldes n'est ni une priorité ni une nécessité. Il était cependant possible en roulant prudemment d'accéder à la nationale 4 qui est en principe saumurée (un avantage de la position de notre village).

 

Je rappelle également qu'un ancien arrêté municipal toujours en vigueur impose aux riverains de sabler les trottoirs en cas de neige ou de verglas. Ils en sont responsables. Nous ne mettons plus de bacs à sel dans le village car le sel était volé la plupart du temps par des personnes extérieures au village.

 

Néanmoins un agent communal a été appelé pour saler les rues du village. (Pas à 6h du matin parce que je considère qu'un dimanche matin, on peut le laisser dormir mais un peu moins que ceux qui font la grasse matinée et j'avoue ne pas avoir mis le réveil chaque heure de la nuit pour voir l'état des routes).

 

Plusieurs rues ont pu être salées avant que la saleuse ne tombe sur la chaussée, un bras de fixation ayant cassé. Cependant les deux axes principaux et plusieurs autres rues étaient dégagés le matin.

 

L'après-midi, par l'augmentation de la température ambiante, la plupart des voies avait dégelé naturellement. Un élément à prendre en compte également et dont certains n'ont que faire, est que le sel génère une pollution que l'on retrouve dans nos cours d'eau.

 

Il est tout de même impressionnant de voir certains véhicules rouler à des vitesses inappropriées.

 

Repost 0
Published by Pagliari Armand - dans Travaux Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens