Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 12:58

 

Pas de cérémonie au Monument aux Morts, mais il faut se souvenir de deux jeunes morts en Indochine et enterrés à Pagny : Pierre ROUSSEL et Claude HARTEL. Leur tombes sont régulièrement fleuries à la Toussaint.

 

P1040831 webPierre Paul Aimé Roussel était né le 22 avril 1928 à Saint Max(54). Il a habité Pagny avec ses parents. Recruté à Nancy, il a été tué au combat le 11 octobre 1952 à Ban Nam Lo, canton de Tuinh Nhai, province Chan (Tonkin). Il était caporal au 2è bataillon thaï et avait un peu plus de 24 ans.

 

 

 

 

 

P1040830-web.jpgClaude Marie Hartel était né le 29 septembre 1926 à Blainville sur l'Eau (54). Il a été tué par balle le 5 mars 1948 à Song Buc, province de Yen Bay (Indochine). Il était sergent au 1er bataillon thaï et n'avait pas encore 22 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées

 

C’était il y a 70 ans. La guerre d’Indochine durait depuis quatre ans. Nos combattants affrontaient un adversaire courageux et résolu. Ils défiaient la maladie et la dureté des éléments, ils souffraient de l’éloignement et de l’indifférence, ils combattaient aussi la fatigue, la peur et les privations.

 

A l’automne 1950, le long de la frontière sino-tonkinoise, dans les opérations visant à évacuer les troupes françaises, la Route Coloniale 4 a pris les traits d’un abîme infranchissable. Dans la jungle dominée par des pitons, dans la boue des rizières, les troupes françaises ont lutté pendant plus de quinze jours aux prises avec l'Armée populaire vietnamienne. 5 000 soldats français ont été tués, blessés ou faits prisonniers. Trois mille prisonniers ont connu l’enfer de marches interminables, de la captivité dans les camps et pour beaucoup de la désolation d’une mort loin de chez eux. Souvenons-nous de ceux de Cao Bang, de Dong Khê et de That Khê ! Ce fut un tournant de la guerre, une onde de choc qui a ému la France.

 

En cette « journée nationale », nous rendons hommage aux « morts pour la France » en Indochine de 1940 à 1954. Plus largement, la Nation pense avec respect à l’ensemble des soldats qui ont combattu pour ses couleurs à l’autre bout du monde. Nous honorons aussi ceux qui ont résisté aux forces japonaises à partir de 1940 et ceux qui ont été victimes du coup de force du 9 mars 1945.

 

 

 

Le 8 juin 1980, il y a 40 ans, le soldat inconnu des guerres d’Indochine était inhumé en la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette. Il repose depuis aux côtés des soldats inconnus de la Grande Guerre, de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre d’Algérie. Ainsi, la mémoire des soldats d’Indochine rejoignait fièrement celle de leurs frères d’armes des conflits précédents. 

 

L’année dernière, le Premier ministre a rendu un hommage officiel à tous les combattants d’Indochine dans la cour d’honneur de l’Hôtel national des Invalides. Il leur a réaffirmé avec force la reconnaissance pleine et entière de la France. Ses mots résonnent toujours : « Cette guerre nous oblige à poursuivre le travail de mémoire. […] Elle nous oblige également à consolider la paix avec l’adversaire d’hier, qui, comme tant d’autres, est le partenaire, l’ami d’aujourd’hui. […] Cette guerre nous oblige enfin à reconnaitre la chance unique qu’a la France de pouvoir compter, génération après génération, sur des hommes et des femmes prêts à sacrifier leur vie pour ses valeurs et ses citoyens. »

 

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 21:28

 

Le conseil après délibération décide, à l’occasion de la fête nationale du 11 novembre 1946,

  1. de faire célébrer un office religieux

  2. d’offrir un vin d'honneur aux anciens combattants, déportés et prisonniers de guerre

  3. de décorer le Monument aux Morts de la Grande Guerre

  4. d’offrir un bal gratuit à la population (matinée - soirée)

Vote la somme de 7500 Frs pour couvrir les frais à prendre sur les fonds libres de la caisse municipale.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 13:41

 

 

On n'est pas toujours prévenu. Les décisions tombent sans concertation, hier comme aujourd'hui.

 

16 janvier 1953

 

Apprenant par les journaux le projet de suppression des trains omnibus sur les lignes Neufchateau - Pagny et Lérouville - Toul, le conseil municipal s’élève fermement contre ce projet ; le remplacement des trains par des cars ne donnerait pas la même satisfaction aux usagers.

 

Les titulaires de réductions (familles nombreuses, mutilés, etc.) ne jouiraient pas des mêmes prérogatives.

 

Les trains sont plus accessibles que les cars aux voyageurs munis de colis encombrants, bicyclettes, voitures d’enfants.

 

En cas de retard des cars, les voyageurs sont astreints à de longues stations en plein air et par tous les temps.

 

Aux heures d’affluence de nombreux voyageurs sont dans la obligation de se tenir debout ce que ne peuvent supporter les vieillards et les enfants.

 

En conséquence le conseil municipal demande :

- premièrement que soit maintenue la relation par autorail Pagny Neufchateau.

- deuxièmement que l’omnibus Lérouville Toul soit remplacé par un autorail et non par des cars

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 11:14

Conformément à la loi du 24 juillet 1952, le conseil municipal décide le relèvement des indemnités de fonctions allouées au maire et de les porter à 50 000 francs par an à partir du 1er janvier 1953. Pour l'adjoint, ce sera 25 000 Francs.

 

Compte tenu de l'érosion monétaire due à l'inflation, le pouvoir d'achat de 50 000,00 Anciens francs en 1953 est donc le même que celui de 1 136,61 Euros en 2019. Les temps ont changé et les conditions d'exercice de la fonction aussi.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 10:29

 

Séance du conseil municipal du 10 octobre 1951 :

 

Monsieur le maire a exposé à l'assemblée qu'à la demande de plusieurs mères dont les jeunes enfants fréquentent la garderie et pour des raisons par elles invoquées : travaux saisonniers non terminés, douceur de la température, il y avait lieu de reporter au 1er novembre 1951 la fermeture de la petite école précédemment fixée au 1er octobre 1951 (délib du 19-7-1951 approuvée le 26 du même mois).

 

En principe, la garderie était ouverte du 1er juin au 31 septembre. Presque tous les ans la fermeture de la garderie était reculée d'un mois, en 1952 aussi.

 

La demande est acceptée et il est voté la somme de 6 000 francs pour traitement de la femme de service laïque attachée à la dite garderie. (4 000 francs en 1949. 8 000francs en 1952)

 

La garderie enfantine avait été occupée par l'armée d'occupation de 1940 à 1944 et avait nécessité la remise en  état des murs souillés en 1951. Cette salle devait aussi servir à la consultation des nourrissons. La quincaillerie de la localité fournissait la même annéeun un poële pour le chauffage.

 

La garderie enfantine restera ouverte à partir du 1er janvier 1953 pour un budget annuel de 96 000 francs, traitement de la femme de service laïque.

 

Le terme "laïque" est utilisé car jusqu'en 1949, ce sont les religieuses de la doctrine chrétienne qui faisaient la garderie.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 10:16

 

On lit dans les compte-rendus des conseils municipaux que la commune mettait en vente les pommes provenant des arbres fruitiers bordant la route de Vaucouleurs (D36 aujourd'hui). Une pratique des années 1950 et avant.

 

Toutes les sources de revenus sont bonnes pour une commune. Je me demande ce que rapporteraient les fruits du verger conservatoire.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 10:01

 

On peut dire qu'il y a un petit bout de Pagny au Château de Versailles. Serait-il possible d'obtenir une entrée gratuite pour raison de mécénat ?

 

28 juin 1952 : suite à l’appel lancé par le Gouvernement en faveur de la restauration du château de Versailles, le conseil municipal vote la somme de 10 000 francs pour participation à la restauration dudit palais.

 

Compte tenu de l'érosion monétaire due à l'inflation, le pouvoir d'achat de 10 000,00 Anciens francs en 1952 est donc le même que celui de 223,48 Euros en 2019. Évidemment, cela est à rapporter au co^y de la vie à cette époque. Le prix du kg de pain était de 0,16 € en 1955 soit 0,04€ la baguette de 250 grammes.

Partager cet article

Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 09:27

 

Le 22 décembre 1951, le conseil municipal décidait d'offrir à l'occasion des fêtes de fin d'année à chaque personne âgée de 75 ans et plus et économiquement faible, un kilogramme de sucre au titre d'entraide, soit 20 kg à 128 francs l'un. Cela ferait 3,20€ aujourd'hui.

 

Cela représentait donc 20 personnes. On peut penser que le sucre était une denrée rare à l'époque. Aujourd'hui, tous nos anciens, à partir de 70 ans, bénéficie d'un superbe colis de fin d'année. A chaque époque ses possibilités.

Partager cet article

Repost0
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 17:47

 

En consultant les registres des délibération de la commune, j'ai appris que l'Avenue de la Gare, aujourd’hui Avenue du Général De Gaulle, avait été renommée Avenue Maréchal Pétain en décembre 1940.

 

Pas surprenant à l'époque, mais si l'expression "Avenue de la Gare" est encore utilisé de nos jours, jamais personne à Pagny ne m'avait parlé de" Avenue Maréchal Pétain". Un effacement de la mémoire collective ?

 

Voici le contenu de la délibération du 22 décembre 1940 :

 

M. Le Président a donné lecture de la circulaire de M. le Préfet en date à Bar le Duc du 12 décembre 1940.

Le Conseil

afin de rendre l’hommage qui lui est dû par tous à celui qui pour la seconde fois sauve la France, un chef éminent en qui le Pays met toute sa confiance,

décide

que l’avenue de la gare sera, à dater de ce jou,r dénommée : Avenue Maréchal Pétain.

 

Une autre délibération du 20 nov 1941 acte l'achat d'un portrait du Maréchal  pour 250 frs (environ 80 €).

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 09:57

 

Savez-vous à quel endroit de Pagny correspond cette photo ? C'est facile, mais il y a eu du changement.

 

Vue ancienne de Pagny

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens