Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 08:12


Il est recommandé de jeter vos mouchoirs, masques et gants et lingettes de nettoyage dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel. Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères.


Attention, aucun de ces produits ne doit être jeté dans la poubelle jaune, dans le compost ou dans la nature, même si vous n’êtes pas malade ! Il ne faut pas jeter non plus les lingettes dans les toilettes, car vous risqueriez de les boucher ou d'obstruer les réseaux publics d'assainissement.

 

(Lettre d'info, préfet de la Meuse

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 17:47

 

Vendredi 30 août 2019

 

Le centre de secours a été agrandi. La commune a participé à son financement à hauteur de 58 000 €. Un effort conséquent afin de faire pencher la décision du SDIS à engager des travaux d'extension et donc conserver à terme la présence d'une caserne de pompiers à Pagny. Avoir un centre de secours sur place permet de gagner des minutes précieuses pour les personnes et les biens.Leur protection est une des priorités de la commune.

 

Ci-dessous l'article de Daniel Recollet, correspondant de l'Est Républicain à Pagny.

 

Cliquez sur la photo pour agrandir.

Cliquez sur la photo pour agrandir.

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 17:47

 

Vendredi 30 août 2019

 

Le centre de secours a été agrandi. La commune a participé à son financement à hauteur de 58 000 €. Un effort conséquent afin de faire pencher la décision du SDIS à engager des travaux d'extension et donc conserver à terme la présence d'une caserne de pompiers à Pagny. Avoir un centre de secours sur place permet de gagner des minutes précieuses pour les personnes et les biens.Leur protection est une des priorités de la commune.

 

Pour information, le premier corps de sapeurs-pompiers de Pagny a été créé le 5 septembre 1879. A quelques jours près, on fêtait les 140 ans de sa création.

 

Ci-dessous l'article de Daniel Recollet, correspondant de l'Est Républicain à Pagny.

 

Cliquez sur la photo pour agrandir.

Cliquez sur la photo pour agrandir.

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 13:15

 

Petit jeu de mots dans le titre, mais les travaux de remplacement de l'éclairage public par des lampes LEDs a commencé la semaine passée par les luminaires de la rue Léon Chausson et se poursuivent sur l'avenue du Général De Gaulle.

 

Changement d'importance dans la qualité de l'éclairage, beaucoup plus blanc et lumineux, mais aussi dans les économies de consommation électrique qui seront réalisées par la suite.

 

Le réglage des lampes a été programmé en usine selon les périodes de la nuit : luminosité optimale en début de nuit, pour fortement décroitre par paliers pendant la nuit et revenir à un éclairage plus conséquent en fin de nuit.

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2019 4 11 /07 /juillet /2019 20:29

 

Le passage du Tour a nécessité quelques travaux de réparation de la chaussée du chemin communal entre Troussey et Pagny. Quelques nids de poules que la préfecture nous a demandé de boucher sous peine de devoir déclarer cette portion comme dangereuse.

 

L'entreprise de Dominique Muller, très réactive, est venue faire le travail. Des découpes de chaussée autour de chaque nid de poules, l'enlèvement des morceaux de macadam et enfin de l'enrobé à chaud pour combler les rectangles creusés sur la route.

 

Environ 3,7 tonnes d'enrobé ont été utilisés.

 

Des cônes de sécurité avaient été disposés pour prévenir des lieux refaits et empêcher de rouler trop rapidement sur l'enrobé qui devait durcir.

 

Hélas, il faut constater que la nature humaine a encore de gros progrès à faire. Tous les cônes ont été volés...

Partager cet article

Repost0
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 09:48

 

L’eau destinée à la consommation humaine est régulièrement contrôlée par un laboratoire désigné par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Tous les mois pour les paramètres les plus courants. Le 10 mai, l’eau prélevée au château d’eau a fait l’objet d’analyses approfondies : plus de 220 paramètres ont été mesurés. Avec une conclusion lapidaire : « Eau d’alimentation conforme aux exigences de qualité en vigueur pour l’ensemble des paramètres mesurés. »

 

Sont scrutés : paramètres microbiologiques, minéralisation, matières organiques, paramètres azotes et phosphores, micropolluants organiques et minéraux, fer et manganèse, composés organohalogènes volatils et semi-volatils, sous-produits de désinfection, de très nombreux pesticides, radioactivité, hydrocarbures.

 

Les 154 pesticides analysés, aux noms indigestes, dont atrazine et glyphosate, sont tous présents dans l’eau mais tous en dessous du seuil réglementaire, la plupart à moins de 10 fois la limite autorisée.

 

Même s’ils sont largement en dessous des limites admises, il n’en demeure pas moins qu’ils sont là et qu’ils ne sont pas des produits naturels. On peut s’interroger sur leur origine.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 19:41

Lundi 20 mai 2019

 

Deuxième semaine de travaux et deuxième chantier pour l'entreprise Chardot. Une partie du Chemin des P'tiots qui relie le quartier de l'Angonne et le site de l'école maternelle subit une amélioration : le chemin va devenir davantage praticable en créant une allée bordurée de 1,40 m de large en grave-ciment.

 

Nous avons entendu les parents souhaitant que ce chemin soit moins cahoteux pour les poussettes mais qui était néanmoins roulable. Mais c'est aussi en raison des feuilles qui devenaient glissantes à leur chute. Quelques arbres ont été abattus.

 

Ce sentier a été créé initialement pour offrir un itinéraire plus sécurisé pour les enfants allant à la maternelle depuis les quartiers du côté de la gare, en alternative à l'Avenue du Général De Gaulle plus risquée.

 

Lorsque les travaux seront terminés, les lieux seront superbes avec du soleil qui filtre entre les grands peupliers.

Débt des travaux côté Angonne.
Débt des travaux côté Angonne.

Débt des travaux côté Angonne.

Partager cet article

Repost0
14 mai 2019 2 14 /05 /mai /2019 09:03

Deux signalements sur le goût de l'eau qui aurait changer suite aux travaux récents sur le réseau. Léger goût de vase ou goût métallique.

 

Le réseau avait été purgé suite à ces travaux qui ont surement provoqué des mouvements d'eau dans les canalisations parfois bien anciennes. Le réseau est purgé tous les trois mois, voire même moins sur certains secteurs.

 

L'eau est testé pratiquement chaque jour pour la teneur en chlore par sécurité sanitaire. C'est la plupart du temps la remarque qui nous est faite sur le goût de l'eau. Nous vérifions que les 0,30 mg/L conseillés par l'Agence Régionale de Santé (ARS) soit respectés. L'autre raison de cette teneur en chlore est liée à Vigipirate pour la protection de l'eau.

 

L'eau est également analysée mensuellement par l'ARS pour détecter tout risque sanitaire. Rien à signaler depuis de nombreuses années.

Partager cet article

Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 17:12

 

Beaucoup de personnes reçoivent actuellement un courrier recommandé avec accusé de réception concernant la procédure de protection réglementaire visant à protéger la ressource en eau potable provenant de la station de pompage des Marais. Les principaux risques de contamination des eaux souterraines sont liés à l'urbanisation du secteur des forages.

 

Il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

 

Il s'agit simplement de prévenir les personnes concernées des deux enquêtes conjointes (publique et parcellaire) qui se dérouleront entre le 3 juin et le 19 juin. Et qu'elles ont la possibilité de consulter le dossier en mairie ou de s'exprimer sur le sujet en rencontrant le commissaire enquêteur.

Des mesures de protection des eaux captées doivent être réglementairement établies en définissant les périmètres (immédiat, rapproché, éloigné) de protection et les servitudes associées nécessaires à la protection de la ressource.

 

Qui est concerné ?

Toutes les personnes propriétaires de biens dans le périmètre de protection rapproché. Sur le plan ci-dessous à l"intérieur de la ligne orange, autrement dit toutes les propriétaires de puis la rue de Marais jusqu'au quartier Léon Chausson.

Enquête publique : protection de la ressource en eau potable

C'est une obligation de prévenir par lettre avec accusé de réception : c'est la première inquiétude parce qu'il n'est pas habituel de recevoir ce type de courrier.

 

Deuxième inquiétude : il est fait mention dans le courrier du code de l'expropriation. Rien n'a craindre non plus. Il n'est absolument pas question d'exproprier qui que ce soit ou de creuser des tranchées pour faire passer des conduites d'eau chez vous.

 

Une troisième inquiétude peut-être : l'arrêté pris par le Préfet dont la forme est plutôt indigeste.

 

Les enquêtes doivent déboucher sur une déclaration d'utilité publique qui débouche sur des servitudes de protection de la santé publique, entre autre éviter toute pollution des nappes phréatiques (par exemple, vous sensibiliser à la pratique d'un jardinage sans pesticides).

 

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 13:43

 

Pour le 1er avril, j'avais mis dans les Echos Municipaux que la vitesse serait limitée dans toute l'agglomération à 30 km/h mais voici ce que j'ai retrouvé par hasard dans le registre des délibération du Conseil Municipal.

 

Un arrêté du 10 mai 1951 limite la vitesse des véhicules automobiles, dans l'agglomération sur route nationale N° 4 (la Grande Rue aujourd'hui) à 20 km/h pour les poids lourds et à 40 km/h pour les autres véhicules.

 

Cet arrêté est étendu lors du conseil municipal du 30 septembre 1959 à ce qui est aujourd'hui la rue de Trondes et l'avenue du Général De Gaulle. "Le Conseil, vu le nombre de véhicules automobiles qui empruntent journellement le Chemin Départemental 41 (la RD 41 maintenant), pour se rendre à la gare ou à la cimenterie, celui des enfants qui tous les jours, se rendent à l'école du quartier de la gare, celui des ouvriers allant à leur travail, celui de la population habitant les nouveaux immeubles sis avenue de la Gare, demande que soit également limitée, dans l'intérêt de la sécurité publique, la vitesse de tous les véhicules automobiles, empruntant, entre la route 4, la route départementale 41, et le chemin menant à la Cimenterie, jusqu'à l'embranchement de la route 41, fin de l'agglomération."

 

Encore une modification lors du Conseil Municipal du 16 avril 1963 qui uniformise la vitesse dans tout le village à 40 km/h.

 

Mon poisson d'avril est, finalement, très proche des vitesses des années 1950-1960.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens