Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 13:09

 

 

Une journée s'annonce.

Une journée s'annonce.

Une simple visite

Une simple visite

Fleuves d'amour.

Fleuves d'amour.

Priorité

Priorité

Vie saine

Vie saine

Développement durable.

Développement durable.

Rêver éveillé.

Rêver éveillé.

La valeur du temps.

La valeur du temps.

Dimanche méditation

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 16:39

 

Dans quel état d’esprit le maire est-il ?

Vous avez certainement entendu le ras le bol des maires de France, de ceux qui démissionnent en cours de mandat ou qui ne se représenteront pas.

 

Le nombre de changement de maires est exceptionnellement important, tout particulièrement au sein des communes rurales. Incontestablement, les maires rencontrent un véritable phénomène de lassitude. Le ras le bol vise autant un état central que des intercommunalités surdimensionnées ou encore des citoyens irascibles qui manquent de reconnaissance. 4% des maires de Meuse ont démissionné de leur mandat.

 

Le maire a-t-il des doléances à formuler ? Certainement mais il ne le fera pas dans le cahier des doléances ouvert en mairie depuis plusieurs semaines pour que tout un chacun puisse s’exprimer dans ce ras le bol général.

Le maire, c’est le shérif du quotidien, même si cela ne se voit pas :

  • le pire, les crottes de chien : faut-il remplacer l’herbe par du béton ? Faut-il verbaliser ?
  • la divagation des animaux
  •  le stationnement devant les portes de garage, sur les emplacements minutes, ..
  • Les infractions au code de la route : stop, priorités à droite,
  • Cimetière : propreté dont se défaussent certains pensant que c’est à la commune d’entretenir la tombe familiale
  • Frapper à ma porte le soir ou le WE pour réparer ce qui ne fonctionne plus, ou être réveiller par une alarme en pleine nuit
  • Téléphoner à la maison pour faire rétablir l’électricité qui a été coupée moins de 5 min auparavant
  • Et d’autres sollicitations encore

 

Il faudrait que le maire soit sympa avec tout le monde (il essaye de l’être), et qu’il règle tous les problèmes dans le sens du demandeur qui ne voit que son intérêt et/ou méconnait les lois et règlements qui s'appliquent à tous. Les responsabilités du maire sont parfois fortes. Heureusement que je crois en ma bonne étoile.

 

Avec tout cela, ne serais-je pas écœuré ou lassé ? Et bien non parce qu’il y a toujours une satisfaction lorsqu’un projet aboutit, lorsque les personnes nous disent du bien sur ce que nous réalisons, lorsque les gens nous remercient pour les attentions que nous avons (colis aux anciens, étrennes, cadeaux même à nos ados), lorsque je suis remercié pour un service que j’ai pu rendre.  

 

Je ne suis pas de ceux qui s’arrêtent avant la fin de leur mandat parce que la charge est devenue trop lourde, les contraintes de plus en plus nombreuses, parce que rien ne va comme on le souhaite, parce que tout fonctionne au ralenti, parce que l’on n’écoute plus les maires et qu’ils doivent trop souvent se débrouiller seuls. Lorsque je m’engage, je vais jusqu’au bout : c’est un contrat moral passé entre moi et mes électeurs, un devoir à assumer.

 

  • Je serai donc là jusqu’au bout du mandat.

 

Extrait du discours des vœux du maire du 11/01/2019.

Partager cet article

Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 11:29

 

Dans mon discours, je suis revenu cinquante ans en arrière. Une période de temps à la fois longue et courte. Tempus fugit. Carpe diem.

 

L’année 2018 sera aussi l’anniversaire des évènements de mai 1968. C’était une période joyeuse moins morose qu’aujourd’hui. Voici  quelques slogans de l’époque toujours d’actualité.

 

La révolution doit se faire dans les hommes avant de se faire dans les choses. (La loi NOTRé ne l’a pas compris et dans nos instances encore pas ou peu.)

 

Dans la révolution, il y a deux sortes de gens : ceux qui la font et ceux qui en profitent. (Sans commentaires)

 

Faites la somme de vos rancœurs et ayez honte. (C’est pour certains qui n’ont pas su évoluer depuis des décennies)

 

Non à la révolution en cravate. (Qui est donc visé ?)


Ouvrez les fenêtres de votre cœur. (J’aime bien, c'est un beau programme.)

 

Nous voulons : les structures au service de l'homme et non pas l'homme au service des structures. (Une belle philosophie, lorsqu'on est un élu.)

 

Avoir le plaisir de vivre et non plus le mal de vivre. (!!!)

Partager cet article

Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 11:24

 

Pour ce qui concerne nos projets. Certains se réaliseront sûrement en 2018, d’autres devront sans doute attendre. En voici un panel.

  • Requalification de la longue avenue du Général De Gaulle : enfouissement de tous les réseaux, reprise des trottoirs, remplacement des vannettes d’eau, limitation de la vitesse, sécurisation des intersections. Un projet ambitieux mais coûteux à 6 zéros sur plusieurs années. Analyse financière nécessaire.

 

  • La cuisine de la salle des fêtes à réaménager.

 

  • Poursuivre l’aménagement du stade scolaire avec des locaux de rangement.

 

  • Deux nouveaux parkings, près de l’église et celui déjà commencé dans le bas des rues.

 

  • Rond-point de la Favorite pour une plus belle entrée de Pagny et du département. 

 

  • Le démarrage du très haut débit.

 

  • Aide au financement de l’extension du centre de secours de Pagny dans une limite de 50 000€.

 

  • La question des rythmes scolaires.

 

  • Une réflexion sur une supérette.

 

En fait nous avons d’autres projets mais pour cela il nous faut des subventions, pas sur tous. Mais il serait étonnant qu’un subventionneur intervienne sur plusieurs projets.

Partager cet article

Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 11:11

 

Lors des vœux, il est de coutume de retracer les évènements qui ont marqué l'année passée.

 

  • Le gros morceau, aura été la fusion des trois communautés de communes de Commercy, Void et Vaucouleurs. Débuts incertains et chaotiques. Mais la fusion ayant été actée au 1er janvier 2017, nous sommes condamnés à la réussir et je m’y attacherai pour limiter les impacts négatifs de la loi NOTRé qui a mis en place ce machin. Beaucoup n’en mesurent pas les conséquences pour notre commune. Nous sommes et serons impactés : pour les particuliers par des augmentations de taxes et pour la commune par des transferts de compétences. Mais nous digérerons tout cela.
  • Une population qui continue de croitre, marque de vitalité et de dynamisme.

 

  • L’inauguration de la médiathèque en février 2017 : c’est un succès en terme de réalisation et de fréquentation. Nos bénévoles vous le diront. Merci de leur implication.

 

  • Une nouvelle aire de jeux au stade scolaire. Le succès est tel qu’il nous faudra l’isoler phoniquement des riverains. Des jeux encore dans le parc derrière la salle des sports.

 

  • L’inauguration toute récente de l’extension de l’école élémentaire. Un besoin et une belle réalisation dans l’intérêt de nos enfants.

 

  • Une distinction : les 3 libellules de Commune Nature qui marque notre engagement zéro phyto.

 

  • Végétalisation du talus du parc du millénaire et autres plantations avenue De Gaulle.

 

  • Le début de la renaturation du ruisseau des marais.

 

  • La chaussée définitive et les trottoirs au lotissement « Les Jardins ». Il reste à finaliser l’éclairage public.

 

  • Des restaurations à l’église, à la chapelle de Massey et la croix Remy sur l’avenue De Gaulle

 

  • La célébration de la première journée de la déportation avec la pose d’une plaque au Monument aux morts en souvenir de deux déportés.

 

  • La célébration du 1er PACS en mairie.

 

  • La rénovation de plusieurs logements communaux.

 

  • Un nouveau tracteur.

 

  •  Quelques concerts.

 

  • Démission du Conseil Municipal de Jean-Pierre Mazzier et son remplacement par Jocelyne Laffaille.

 

  • Un nouveau chef des services techniques.

 

  • Des étrennes pour les adolescents pour la première fois.

 

  • Une tentative de braquage de l’Agence postale communale. L’alarme a été fortement dissuasive et nous avons encore renforcé la sécurité.

 

  • Des dégradations, des incivilités, du vandalisme, plusieurs vols, l’incendie des Portes de Meuse. Mais ce n'est pas le quotidien.

Partager cet article

Repost0
2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 10:04

 

8 janvier 2018

 

Je vous présente en mon nom et en celui du conseil municipal mes meilleurs vœux pour l’année 2018.


A chacun des membres de notre communauté, je lui souhaite de ne retenir que le meilleur de 2017, les évènements heureux, les bonheurs petits et grands qui jalonnent les journées, les joies, ressenties personnellement ou collectivement. Que s’estompent les évènements malheureux, les douleurs, les doutes, les tracas, les incertitudes.


Pour 2018, je vous souhaite tout ce qui fera que votre vie sera plus belle que l’an passé. Santé, bonheur, réussite dans tout ce que vous entreprendrez.


A nous tous, énergie et enthousiasme, particulièrement à votre conseil municipal, aux services administratifs et techniques qui, faut-il le rappeler, sont au service de chacun et de la collectivité. Que chacun soit remercié de son implication au sein du village.


Me voici reparti pour une année de labeur à votre service avec le conseil municipal et toutes les bonnes volontés de notre village. A moi les contrariétés, les colères, les mesquineries, les soucis, les inquiétudes, les difficultés, les tracas, le stress, ... dont rares sont ceux qui en mesurent l'ampleur. Et malgré tout, l'espoir de lendemains sereins, la joie d’un bien vivre optimal, la satisfaction de belles réalisations, la passion de trouver ce qui sera le meilleur pour chacun d'entre vous et de rendre notre village encore plus désirable, avec un enthousiasme intact, fier de ce qui a été fait et déterminé à continuer.


Que tout vous soit plus beau, plus bon, plus prospère que l'année précédente. Que ce qui fut difficile hier ne soit désormais plus qu'un souvenir du passé dont le temps atténuera la rigueur. Que votre avenir soit plein de merveilleux souvenirs à concrétiser.

Les voeux du maire (1)

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2018 6 13 /01 /janvier /2018 16:16

 

Chaque jour, un auteur de l'association Plume prononce un souhait pour 2018. Aujour­d'hui (Est Républicain du 5 janvier 2018), Jean-Claude George qui habite notre village depuis bien longtemps.

 

 

Pour 2018, je souhaiterais qu'un miracle ou l'aboutisse­ment d'une recherche permette de nous prémunir contre les accidents de la vie et, en pre­mier lieu, contre le cancer qui cause tant de souffrances physi­ques et morales.

 

Je voudrais aussi que chacun, en retrouvant un emploi, re­trouve également sa dignité per­due.

 

J'espérerais encore que les climato-sceptiques rejoignent le camp de ceux qui œuvrent pour la réduction des rejets carbonés car le monde risque de crever à brève échéance.

 

Je souhaite enfin que s'estom­pent les rivalités et les jalousies entre gens et entre peuples, car nous nous doutons que ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le revi­vre !

 

En dehors de cela et peut-être à cause de cela, bonne année et bonne santé à toutes et à tous !

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2018 1 01 /01 /janvier /2018 10:37

 

Je vous souhaite une excellente année 2018. Santé, bonheur, réussite, ...

 

Que tout vous soit plus beau, plus bon, plus prospère que l'année précédente. Que ce qui fut difficile hier ne soit désormais plus qu'un mauvais souvenir du passé. Que l'avenir soit plein de souvenirs joyeux à construire.

 

Me voici reparti pour 365 jours de labeur à votre service. A moi les contrariétés, les colères, les mesquineries, les soucis, les inquiétudes, les difficultés, les tracas, le stress, ... dont rares sont ceux qui en mesurent l'ampleur. Et malgré tout l'espoir, la joie, de trouver ce qui sera le meilleur pour chacun d'entre vous et notre village. Le plaisir aussi de constater la satisfaction de nombreux pagnotins et pagnotines.

 

Mes meilleurs voeux 2018

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 11:11

 

 

Cette partie concerne plus particulièrement Pagny : un survol de l'année passée et de celle à venir.

 

 

Je ne m’en fais pas pour la commune pour l’instant. Nous pouvons être confiants. Je reste optimiste. J’avais anticipé dans le mandat précédent pour obtenir des revenus supplémentaires,( pas à la charge du particulier mais d'une certaine entreprise) et qui devraient amortir le choc des baisses de dotations. Ce qui me préoccupe davantage, c’est la qualité de vie de mes concitoyens. Les taxes dues à la future codecom fusionnée augmenteront mais ce ne semble pas être une préoccupation majeure de l’ETAT. Le transfert obligatoire de certaines compétences sera perte de responsabilité pour la commune et des dépenses supplémentaires pour le particulier.

 

 

L’avenir est incertain, notamment sur le devenir des ressources liées à notre zone d’activités après le transfert de la compétence de gestion des zones d’activités.

 

 

Mais je saurai faire face avec le conseil municipal pour trouver la meilleure des solutions et un premier vœu est que la commune et ses habitants se portent bien le plus longtemps possible.

 

 

La cérémonie des vœux est l’occasion de faire un tour d’horizon sur l’année passée et les perspectives de l’année qui débute.

 

 

On ne peut pas passer sous silence les attentats terroristes de janvier et novembre qui nous ont tous choqués dans leur barbarie. Sans chercher à oublier, le remède est d’aller de l’avant, en se disant qu’il faut vivre avec ce risque, mais aussi se dire que la vie continue et qu’il faut avoir confiance en l’avenir. En formulant le souhait que nos politiques aient un esprit d’unité et d’efficacité contre cette menace et que ce ne soit pas un marchepied aux ambitions politiciennes de certains.

 

 

Notre commune, c’est depuis le 1er janvier 2016, une population totale de 1053 habitants (24 de plus qu’en 2015) pour une population municipale de 1031 habitants.

 

2015 a vu la célébration de trois mariages, six décès, et 18 naissances. Naissances, signe de vitalité mais aussi de futures classes chargées lorsqu’on ajoute les naissances sur Troussey et Ourches. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons mis sur les rails le projet de l’extension de l’école élémentaire en y prévoyant quelques salles pour le périscolaire.

 

 

Trois faits à signaler dans la vie de la collectivité :

 

  • La transformation du bureau de poste en agence postale communale : un choix de la commune pour maintenir une présence postale au village. La Poste aurait fini par fermer le bureau. Nous constatons qu’à la différence de la Poste qui nous présentait des chiffres de fréquentation à la baisse, depuis que nous avons l’agence, à notre charge, la fréquentation est en hausse importante, ce qui signifie que les horaires de la Poste n’étaient pas adaptés et que la Poste pouvait être pérenne dès l’instant où l’on apporte à la clientèle des horaires appropriés. Ce service à la population s’est traduit par l’embauche de la postière en exercice, moitié temps pour la poste, l’autre moitié en secrétariat.

 

  • Second point : la reprise du bar du port qui est devenu la PAgnoTinE, lieu de rencontres conviviales et d’animations diverses pour la population. Un point vivant et rassembleur, important pour le bien vivre dans la commune.

 

  • La future médiathèque enfin dans l’ancienne école maternelle près de l’église. Les travaux d’aménagement sont presque terminés : salles remise à neuf, maçonnerie, peinture, électricité, toilettes, rampe d’accès pour handicapés, nouvelle fenêtres. Reste le sol à revêtir, la porte d’entrée à remplacer et le mobilier à choisir pour 2016.

 

 

Quelqu’un m’a un jour demandé sur mon blog depuis combien de temps la commune n’avait pas investi. Réponse : nous n’arrêtons jamais. Mais cela ne se voit pas forcément ou ne se remarque pas.

 

En 2015, les investissements sur le budget communal se sont tout de même élevés à environ 247 000 €.

 

On peut citer des travaux sur des bâtiments communaux comme la médiathèque, des logements communaux à améliorer, l’électricité à la salle des fêtes et dans l’atelier du 40 grande rue, de l’éclairage dans des rues du village et au stade scolaire, des stores contre le soleil aux deux écoles et à la mairie, l’isolation des combles à la mairie et à la future médiathèque, pour l’église un extracteur de l’air vicié, un micro et des armoires de rangement, pour les employés communaux des ateliers des armoires individuelles, un chauffage dans une partie de l’atelier et divers outillages pour faciliter le travail, l’aménagement des jardins près de l’école maternelle (muret, grillage, portillons), des investissements sur la voirie, des barnums 3m/3m bien utiles pour les associations et manifestations diverses, investissement aussi dans la sécurité (marquage au sol, signalétique, et en particulier 2 radars pédagogiques), un achat de terrain pour un futur lotissement, une sono, etc, etc ….

 

Pour l’eau , près de 22 000 € d’investissement : vannes de purges et divers branchements.

 

370 000 € d’investissement pour l’assainissement (derniers travaux) : si nous avions su, nous aurions pu attendre et refiler le bébé à la future codecom puisque c’est un transfert de compétence obligatoire.

 

Plus de 12 000 € pour la forêt : notre participation pour le chemin du val de l’Ane conjointement avec Foug et Lay st Rémy et la plantation du terrain derrière la favorite.

 

Vous le constatez, la commune investit … avec confiance.

 

 

Que dire encore de 2015 ?

 

Une 2ème exposition avec Damien Braconnot sur la 1ère guerre mondiale.

Une journée du patrimoine avec une visite guidée sur l’église et la chapelle de Massey, réalisée par notre conseillère Jennifer Magnette. J’utilise là une de ses compétences.

Sans oublier le départ de Nadine, secrétaire de mairie pendant quelques décennies, mémoire de la commune à qui nous oserons faire appel en cas de besoin.

La relève est en place. Karen maitrise et s’acquitte plus qu’honorablement des tâches très nombreuses qui lui sont dévolues avec en prime la formation de deux collègues.

Une parenthèse sur le service public qu’offre la mairie : Elle est ouverte au public 38h 30 par semaine comme la maire de Metz. C’est beaucoup. D’autres mairies comparables sont très loin de ces horaires d’ouverture. Et certains se permettent de dire que nous ne sommes pas assez ouverts. La mauvaise foi ?

 

 

Année 2016.

 

 

Une pensée particulière pour M. Paule, ancien maire de la commune décédé ce dimanche à l’âge de 98 ans.

 

 

Que nous réserve cette nouvelle année ? La finalisation de la médiathèque, un agrandissement du préau au stade scolaire pour améliorer les animations qui s’y déroulent et qui permettra aussi, je l’espère, la venue d’autres manifestations. Ce sera aussi comme je l’ai déjà dit, l’étude d’une extension de l’école élémentaire, avec une concrétisation probable en 2017. Des études également pour une meilleure isolation thermique de la salle des sports. Un projet de lotissement. Une remise à neuf du secrétariat de mairie. Quant à la renaturation du ruisseau des marais, ce ne sera certainement pas pour 2016. J’y vois une conséquence de la nouvelle grande région qui trouvera sans doute à faire des économies sur ce projet en octroyant moins de subventions, voire pas du tout.

 

2016 sera l’année du probable arrêté préfectoral qui nous obligera à fusionner à marche forcée avec la codecom de Commercy. Une fusion que je ne souhaite pas alors que la loi permettait à notre codecom de rester telle quelle. Une fusion au préjudice du citoyen, la vache à lait désignée qui verra les taxes intercommunales augmenter après 2017. Avec la codecom actuelle, nous espérons défendre notre ruralité et nos spécificités. Nous avons encore quelques cartouches pour ennuyer M. le Préfet. (c’est une image)

 

Nous avons le moral. Je l’ai dit et je le répète, je ne suis pas inquiet aujourd’hui pour Pagny mais un peu plus pour le porte-monnaie de nos habitants. Il faut simplement se préparer à toutes les éventualités et je m’y applique. Pagny reste une cité très attractive, appréciée et dynamique. Je n’ai pas cité tous les projets que nous avons. En attendant, je ne proposerai pas d’augmentation des taxes communales en 2016.

 

 

Pour conclure, je voudrais

  • remercier les forces économiques de Pagny qui nous permettent d’avoir des projets, de les réaliser et de bien vivre,
  • remercier les responsables associatifs qui permettent à la population une quantité d’occupations riches et variées,
  • remercier tous nos agents communaux qui à leurs postes respectifs œuvrent pour une belle vitrine de Pagny (ils ne sont pas malheureux, je veille à améliorer les conditions de travail),
  • remercier mes adjoints qui me secondent, remercier les conseillers municipaux qui ont pris leur marque et s’investissent à la mesure de leurs disponibilités,
  • remercier les nouveaux habitants qui ont fait le choix de venir à Pagny,
  • remercier chacun d’entre vous présents ici à des titres divers,
  • remercier aussi tous ceux qui nous remercient de faire ce que nous faisons pour eux, cela fait plaisir.
  • ...

 

 

L’avenir présente quelques incertitudes, mais Pagny vaut bien qu’on se batte pour lui. Une seule ambition : faire vivre Pagny du mieux possible en mettant à chaque moment un pas devant l’autre pour avancer.

 

 

Je présente à chacun d’entre vous mes meilleurs vœux de bonheur, de réussite et de santé.

 

Vive Pagny.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 10:51

 

Voici la première partie de mon discours lors des vœux du maire de mercredi 13 janvier. Elle concerne la commune et les communes en général. Elle décrit ce que sont encore les communes avant la mise en application de la réforme territoriale (loi NOTRé) qui provoquera bien des bouleversements et pèsera sur votre porte-monnaie.

 

 

Mesdames, messieurs,

 

 

Je salue chacun d’entre vous dans ses grades et qualités et vous remercie d’avoir répondu à mon invitation. Mon propos étant assez conséquent, je ne citerai aucune des personnes présentes, ni celles qui se sont excusées.

 

Permettez-moi donc d’entrer dans le vif de mes préoccupations.

 

J’aime ma commune et je voudrai dans un premier temps vous parler des différentes facettes d’une commune d’une manière générale de façon à percevoir l’importance de cette structure de proximité menacée par les réformes territoriales.

 

Elle est un cœur vivant et actif de la démocratie de proximité. Mais le mot proximité n’a pas le même sens pour tous. Pour moi la proximité, c’est pouvoir venir à pied à la mairie, c’est recevoir sans rendez-vous toute personne qui souhaite me parler. Pour les sphères qui planent à mille lieues de la réalité des territoires, la proximité se situe maintenant à 10 km, à 20 km, voire davantage, même pour ceux qui n’ont pas de véhicules. La proximité,c’est aussi internet, m’a-t-on dit, sans penser à tous ceux qui n’y sont pas connectés.

 

 

La France, c’est 36 000 communes, toutes différentes, rurales, urbaines, forestières, minières, de littoral ou de montagne, …, mais elles sont toutes au service de la population grâce aux 500 000 élus municipaux, très majoritairement bénévoles.

 

C'est vers la mairie que les habitants se tournent lorsqu'ils demandent un renseignement, cherchent un stage ou un emploi, déposent un permis de construire ou ne s'entendent pas avec leurs voisins...

C’est à la mairie que s’adresse un industriel ou un entrepreneur qui a repéré une implantation possible dans la commune.

Si une rue n'est pas entretenue, si une poubelle n'est pas ramassée, si un lampadaire éclaire mal, si l'eau n'est plus potable... c'est à la mairie que l'on s'adresse.

ET LA COMMUNE CHERCHE TOUJOURS UNE SOLUTION...

 

 

LE MAIRE EST OFFICIER D'ETAT CIVIL

 

C'est lui qui délivre les actes officiels : de l'acte de naissance à celui de décès, en passant par le livret de famille ou la carte d'identité. Il célèbre les mariages.

 

 

Il est ACTEUR DE LA DEMOCRATIE ET GARDIEN DU SOUVENIR

 

Il doit organiser et veiller au bon déroulement des élections politiques. Il gère les archives et le cimetière.

La commune a la charge du recensement de la population et du recensement militaire.

 

 

LE MAIRE EST OFFICIER DE POLICE JUDICIAIRE

 

Mais ce que l’on oublie, c’est de dire sous le contrôle du procureur de la République. Ce qui signifie qu’en réalité, le maire n’a pas la réactivité qu’on lui prête (dans une affaire, il m’a fallu 8 mois pour obtenir une réponse). Et un procureur m’a déconseillé d’utiliser le carnet à souche. La commune assure l'ordre public en lien avec la police ou la gendarmerie. Elle s'occupe de la sécurité, de la prévention de la délinquance et des incivilités, de la circulation routière, du stationnement, du déneigement...

Le maire intervient fréquemment en tant que « médiateur » dans les conflits de voisinage et en cas de divagation d'animaux.

 

 

La commune est un bâtisseur

 

La commune entretient et/ou construit de multiples équipements publics, assure l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite : groupes scolaires, gymnase, terrains et salles de sport , salle des fêtes, bibliothèque et médiathèque, ateliers municipaux, logements sociaux, église, châteaux d'eau, station d'épuration, voirie, trottoirs, parkings, éclairage public...

 

 

Elle est GESTIONNAIRE DE L'EAU, DE L'ASSAINISSEMENT, …

 

De façon autonome pour quelques temps encore, la commune gère l'alimentation en eau des habitants et des entreprises ainsi que l'assainissement. Pour la collecte et le traitement des déchets et les déchetteries, nous dépendons de la codecom et cela marche plutôt bien. Je rappelle au passage que nos administrés ne payent pas pour les OM, un avantage appréciable.

 

 

LA COMMUNE est un MAILLON INDISPENSABLE DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE mais à la condition qu’elle puisse s’exprimer dans la proximité, l’écoute, le vivre ensemble, l’efficacité.

 

 

Elle est gestionnaire DES ÉCOLES et participe activement à la vie des écoles. Indirectement, elle s’implique aussi dans LA RESTAURATION SCOLAIRE, le PÉRISCOLAIRE et le périéducatif par la mise à disposition de locaux à la codecom.

 

 

La commune est un animateur de la vie municipale

 

Elle soutient la vie associative. par la mise à disposition d'équipements et par l'octroi de subventions. Elle est à l'origine de spectacles, feux d’artifices, festivals, expositions, concerts, …

 

 

Elle est RESPONSABLE DE L'URBANISME ET DE LA PRÉVENTION DES RISQUES

 

La commune veille à l'équilibre du territoire. Elle élabore le plan local d'urbanisme, instruit et délivre les autorisations d'occupation du sol : permis de construire, de démolir, d'aménager...

En cas de risques ou d'intempéries majeurs, la commune est au cœur du dispositif de sécurité et de soutien aux habitants en détresse ou en difficulté.

 

 

Elle est un acteur de l’économie

 

La commune peut encore, développer les zones d'activités économiques, contribuer à l'implantation d'entreprises nouvelles … jusqu’au transfert obligatoire de la compétence « gestion des zones d’activités » où nous n’aurons plus rien à dire, même si nous sommes les mieux placés pour présenter le territoire à de possibles investisseurs. Elle aide à la recherche d'emplois et à la formation, notamment pour les jeunes : contrats aidés, apprentissage par alternance

 

 

ELLE EST UN SOUTIEN DES PERSONNES EN DIFFICULTÉ

 

Dans le cadre du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) et en lien avec le département, la commune apporte son soutien humain, financier et matériel aux personnes en difficulté : paiement partiel de certaines factures, obtention de logements sociaux...

 

 

Le maire est GARANT DE LA BONNE UTILISATION DES DENIERS PUBLICS

 

Les budgets des communes, contrairement à ceux de l'État, doivent toujours être votés en équilibre.

Pour assumer leurs charges, les communes disposent de 2 ressources principales : les dotations de l'État et l'impôt. Or l'État diminue de 30 % ses dotations aux communes sans la moindre concertation, alors même qu'il leur demande d'assumer de plus en plus de charges, notamment pour combler le déficit des finances publiques (70 000 € en 2015)!

Pour ne pas augmenter les impôts, les communes risquent de devoir restreindre les services à la population et freiner leurs investissements.

 

Et si la commune perçoit moins de recettes, elle devra réduire entretiens et investissements. Nous n’en sommes pas encore là, mais la réforme territoriale voulue par l’Etat nous y conduit tout doucement.

 

 

Tout ce dont je viens de vous parler, c’était avant, avant la loi Notré et sa mise en application progressive. Si l’intention de solidarité est louable, ce sera hélas, selon moi, un nivellement par le bas, sans économies réelles, la pénurie pour tous, la perte de responsabilités importantes au niveau communal et si l’on veut être pessimiste, la fin des communes.

 

 

J’aime ma commune. Il fallait vous dire succinctement ce qui était fait par elle au service de ses habitants et faire allusion aux changements qui se préparent.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens