Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 09:03

 

L'arrêté vient de tomber. La décision de l'Inspecteur d'Académie décidant l'implantation d'un emploi d'enseignant à l'école élémentaire du Centre, portant le nombre de classes à 6, a été actée.

Partager cet article

Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 08:37

 

Réouverture pour les GS, CP et CM2 à partir de jeudi 14 mai.

 

Les mesures ont été prises entre les différents intervenants pour assurer un maximum de sécurité. Arrivée et départ des élèves. Transports scolaires. Périscolaire du matin, midi et soir. Cantine. Mercredis récréatifs. Consignes à l’intérieur des écoles. Tout a été passé en revue pour une bonne gestion du retour à l’école. Les parents sont bien évidemment informés en priorité.

 

Une dernière vérification du système mis en place sera réalisée ce lundi en présence de: 

- la Direction de l'école

- un ou deux délégués de parents d'élèves de l'école concernée

- le Maire de la commune

- Mme POIRSON, Vice-Présidente de la CC CVV

- un membre du CHSCT de la CC CVV

- un assistant de prévention de la CC CVV

- la Directrice/Référente des services périscolaires du site concerné

- les agents de la CC CVV qui interviennent dans l'école concernée  (ATSEM, périscolaire, entretien)

- un des responsable des services techniques de la CC CVV.

 

Seront également présents Monsieur LECLERC, Madame COLLOT et Mme DORIAC, DGS de la CC CVV.

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 15:31

Les mesures prises pour l''école. Partie 2

Réouverture des services périscolaires (2)
Réouverture des services périscolaires (2)
Réouverture des services périscolaires (2)
Réouverture des services périscolaires (2)

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 14:50

Les mesures prises pour l''école. Partie 1

Réouverture des services périscolaires (1)
Réouverture des services périscolaires (1)
Réouverture des services périscolaires (1)

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 14:47

Les mesures prises pour la rentrée scolaire.

Transport scolaire
Transport scolaire

Partager cet article

Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 13:02

 

 

Le 29 avril, Édouard Philippe a présenté et soumis au vote de l’Assemblée Nationale le plan de déconfinement. Le gouvernement maintient la date du 11 mai, mais émet une réserve. Les indicateurs sanitaires devront être réunis à date.

De nombreuses dispositions du plan de déconfinement sont laissées à la charge des collectivités pour leur organisation. C’est pourquoi dès aujourd’hui un dialogue va s’engager entre les représentants des associations d’élus et le gouvernement.

Alors quels sont les actions à mettre en place dans les territoires ? Qu’est-ce qui attend les collectivités à partir du 11 mai ? 

 

Quels sont les enjeux prioritaires du plan de déconfinement ?

Le gouvernement a déroulé devant l’Assemblée Nationale les principaux enjeux du plan de déconfinement. Ceux-ci sont largement rattachés aux compétences des collectivités locales. Il s’agit de : l’école, des entreprises, des commerces, des transports et de la vie sociale.

 

Un déconfinement par territoire

Le gouvernement fait le choix d’adapter son plan de déconfinement en fonction des situations locales.

Ainsi, trois ensembles de critères permettent d’identifier les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte :

– Soit que le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de 7 jours, reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active ;

– Si les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues ;

– Et enfin en fonction du système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt ;

 

Ces indicateurs seront cristallisés le 7 mai, afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai en catégorie « rouge» ou « vert ».

A compter de jeudi, le directeur général de la santé présentera tous les soirs la carte avec ces résultats, département par département.

Cette carte guidera ainsi chaque département dans la préparation du 11 mai, en rappelant l’objectif d’un confinement strict, pour faire baisser la circulation du virus, mais aussi le besoin de remettre sur pied le système hospitalier et de mettre en place un système de tests et de détection des cas contacts efficaces.

 

Protection de la population : quid des masques ?

L’État annonce qu’il soutiendra financièrement les collectivités locales à compter de ce jour pour l’achat des masques grand public. Comment ? Par une prise en charge de 50% du coût des masques dans la limite d’un prix de référence.

L’État et les collectivités locales assureront la protection de leurs personnels, en particulier ceux qui sont en contact avec le public. Les préfets disposeront d’une enveloppe locale pour soutenir, avec les départements et les régions, les plus petites collectivités. Les personnels de l’éducation et les élèves des collèges recevront également des masques.

Enfin, les préfets disposeront d’une enveloppe hebdomadaire de 5 millions de masques lavables. Ceux-ci seront distribués aux plus précaires, avec l’appui des maires et des conseils départementaux, via les CCAS et les acteurs associatifs.

Le port du masque sera obligatoire dans tous les transports publics.

 

La question des personnes placées à l’isolement

Il reviendra aux préfets et aux collectivités territoriales de définir ensemble, avec les acteurs associatifs, les professionnels de santé, les acteurs de la prise en charge à domicile, le plan d’accompagnement des personnes placées à l’isolement.

La personne testée positive pourra soit s’isoler chez elle, ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant 14 jours, ou bien de s’isoler dans un lieu mis à sa disposition, notamment dans des hôtels réquisitionnés.

 

La réouverture des crèches et des écoles

La règle fixée : réouverture très progressive des maternelles et de l’école élémentaire à compter du 11 mai, partout sur le territoire, et sur la base du volontariat.

Puis à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, réouverture des collèges, en commençant par la 6ème et la 5ème.

Fin mai, le gouvernement décidera si oui ou non les lycées peuvent rouvrir. Priorité est donnée aux lycées professionnels début juin.

Les classes rouvriront dans des conditions sanitaires strictes :

– Pas plus de 15 élèves par classe ;

– Une vie scolaire organisée autour du respect des règles barrière, de mesures d’hygiènes strictes et de la distribution de gels hydro alcooliques.

– Tous les enseignants et encadrants des établissements scolaires recevront des masques qu’ils devront porter quand ils ne pourront respecter les règles de distanciation.

– Une exigence importante pour les collectivités : les salles de classe et parties communes devront être nettoyées plusieurs fois par jour.

 

Et les masques pour les enfants ?

– Le port du masque est prohibé en maternelle

– Il n’est pas recommandé, compte tenu des risques de mauvais usage, à l’école élémentaire

– Enfin, des masques seront fournis aux collégiens qui peuvent en porter et qui n’auraient pas réussi à s’en procurer.

Les enfants devront pouvoir suivre une scolarité :  

– soit au sein de leur établissement scolaire, dans la limite maximale de 15 élèves par classe.

– ou chez eux, avec un enseignement à distance qui restera gratuit bien évidemment ;

– autre option : en étude (si les locaux scolaires le permettent) ou dans des locaux périscolaires mis à disposition par les collectivités territoriales, pour des activités de sport, santé, culture ou civisme.

Les bus scolaires circuleront à moitié-vide, avec obligation de port du masque pour les collégiens et les chauffeurs.

 

Les crèches rouvertes

Pour les crèches, l’accueil par groupes de 10 enfants maximum sera possible. Avec la possibilité d’accueillir plusieurs groupes de 10 enfants si l’espace le permet et si les conditions sont réunies pour qu’ils ne se croisent pas.

Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance. Et il n’y aura pas de port du masque pour les enfants de moins de 3 ans.

 

La vie sociale du territoire

Les parcs et jardins ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active.

Tandis que les plages resteront inaccessibles au public au moins jusqu’au 1er juin.

S’agissant des activités culturelles, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées, si importants pour la vie culturelle de nos territoires, pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai.

Pour ce qui est des salles des fêtes et salles polyvalentes, elles resteront fermées, jusqu’au 1er juin.

Enfin, les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes.

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 08:41

 

Les écoles sont de la compétence de la codecom. Celle-ci travaille à l'accueil des enfants après le 11 mai, hors de l'école et dans l'école. Elle fera parvenir aux parents toutes les informations nécessaires par écrit. Les parents pourront ainsi se faire une idée précise de l'accueil des enfants et décider s'ils mettent ou non leurs enfants à l'école.

 

Pour notre part, réunion ce matin 8h, aux écoles pour ce qui est des abords des bâtiments. Des cheminements à sens unique sont prévus pour garder la distanciation et éviter que les personnes ne se côtoient.

 

Ci-dessous, le schéma de principe. Concrètement, fléchage, barrières, .... seront mis en place.

 

Attention, nous ne sommes qu'une partie du protocole de rentrée. Les informations ci-dessus sont partielles. La codecom fera parvenir aux parents un document détaillé pour les mesures prises à l'intérieur, comme à l'extérieur.

Les cheminements à l'école élémentaire et à l'école maternelle.
Les cheminements à l'école élémentaire et à l'école maternelle.

Les cheminements à l'école élémentaire et à l'école maternelle.

Partager cet article

Repost0
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 23:45

 

Beaucoup de monde à cette commémoration. La présence des enfants de CE2 accompagnés des parents ou grands-parents n'est pas étrangère à cette affluence. Avec leur maitresse, Madame Knoery, ils venaient chanter la Marseillaise. Elle les sensibilise beaucoup aux valeurs de la République par diverses actions. Qu'elle en soit remerciée ainsi que les enfants qui sont venus de bon coeur.

La Marseillaise des écoliers avec leur maitresse.

La Marseillaise des écoliers avec leur maitresse.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 14:22

 

Même séance du 30 janvier 1960 où le maire communique à l'assemblée la demande formulée par Mme la Directrice de l’École de Pagny-Centre relative au remplacement des bancs et tables qui meublent la classe de fin d'études, lesquels sont en usage depuis plus de 100 ans et sont en très mauvais état.

 

Une durée qui fait rêver.

 

Le Coneil délibérera pour le renouvellement des bancs et tables.

Partager cet article

Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 17:23

 

Conseil municipal du 25 mars 2019

 

M le Maire s'interroge sur l'intérêt de conserver la compétence "Bâtiments scolaires" tant pour la commune que pour les enfants et souhaite l'avis du conseil .

Une partie de la compétence scolaire (service des écoles) a déjà été transférée, de droit par la loi Notré, à la Communauté de Communes, l'autre (bâtiments scolaires et périscolaires) restait de compétence communale parce que nous avions des emprunts sur les 2 structures.
 
Pour que la CCVVV récupère en totalité la compétence : organisation d'un service scolaire et bâtiments) la condition est qu'il n'y ait pas d'emprunts en cours sur les locaux.


A ce jour, il reste deux emprunts sur les écoles de Maternelle et Primaire, auprès de la Caisse des dépôts, soit un total de 705 512.63€.

 

M le Maire expose certains arguments qui le font pencher pour un transfert total de la compétence :

Une compétence partagée n'est pas simple. Qui est responsable de quoi ? Et qui doit en prendre en charge la dépense.
Pour exemple, l'éclairage des salles de classes, l'entretien de la robinetterie, le déneigement, le nettoyage des trottoirs autour des écoles, nettoyage de la cour extérieure, le ramassage des cartons et autres déchets scolaires, VMC et entretien, la partie périscolaire, téléphonie, alarmes, tontes et entretien des jeux....

 

La Commune n'est plus sollicitée dans la vie scolaire, puisqu'elle n'en est plus le gestionnaire. Même si Monsieur MAGNETTE, adjoint délégué se rend disponible et reste un interlocuteur privilégié auprès des écoles, il l'est surtout par son mandat d'élu communautaire. Les contrats qui devraient être pris en charge par la CCVVV n'ont toujours pas été modifiés après plusieurs mois.

 

La CCVVV a mis en place sa propre organisation (organisation globale de tous ces groupes scolaires) et  ne correspond pas forcément à la démarche que la Commune avait mis en place (pour exemple : produits d'entretien écologiques - produits spécifiques pour les sols,....).

 

Aujourd'hui, le fonctionnement (Eau - Électricité - Chauffage  - Entretien chaudière - téléphone, réparations, robinetterie...mise aux normes) des bâtiments est à la charge de la commune. Il n'est pas normal que ces charges soient à la charge de la commune alors qu'elles sont directement liées à la présence des élèves. Nous n'aurions pas toutes ces charges si le bâtiment était vide. Il en est de même pour la cantine. Il n'est absolument pas normal que nous ayons à charge son fonctionnement alors que la cantine est de compétence périscolaire.

 

A l'avenir, s'il fallait investir  (changement de sols, de fenêtres....) dans le cadre de l'évolution des bâtiments, ceux ci resteraient encore à la charge de la Commune et pourraient être onéreux.

 

Au regard de la situation, Monsieur le Maire explique que c'est avec regret et déchirement qu'il propose de transférer totalement cette compétence, et propose le remboursement anticipé des emprunts à la Caisse des Dépôts et Consignation au 01/05/2019 pour un total de 690 453.34 €.

 

Après échanges et  en avoir délibéré, le Conseil Municipal valide, par 2 abstentions et 10 Pour :

  • le remboursement anticipé des emprunts
  • autorise M le Maire à signer tous documents relatifs à ce dossier
  • le transfert en totalité de la compétence scolaire vers le CCVVV

 

PS : Les charges dévolues à la commune dans le cas de bâtiments scolaires ayant des emprunts ont été décidées par le législateur dans le cadre de la loi NOTRé. Ai-je le droit de penser qu'il a agi sans réflexion, incompétence et stupidité, loin des réalités du terrain ?

 

Nous avions la possibilité de rembourser les emprunts, mais ce n'est pas le cas des écoles de Sorcy et Euville. Certains projets auront été simplement retardés.

 

Les écoles vont perdre la réactivité que nous avions.

 

La codecom nous demandera sans doute de signer des conventions par exemple pour le déneigement des cours et des abords des écoles. Mais quel intérêt si nous continuons à faire ce que nous faisions déjà ? Un non sens.

 

Il faudra que les parents comprennent bien que la commune n'aura plus rien à dire, que tout dépendra de la codecom.

 

Beaucoup de points restent en suspens dans ce transfert. Nous ferons ce qu'il faut pour que cela se passe au mieux et rapidement. Au moins les choses seront claires : la codecom a voulu la compétence "écoles". Qu'elle assume totalement ses responsabilités sans la commune.

 

Un soulagement égoïste de ma part : je ne serai plus importuné par les alarmes intempestives du périscolaire qui ne sont pas acquittées et peuvent se répéter une douzaine de fois sur mon téléphone. Au fait qui prendra les appels en cas d'alarme ?

 

Je me suis même laissé dire que les maires n'étaient pas à leur place dans les conseils d'école.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens