Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 16:13

 


Le téléphone portable serait le principal contributeur de l’exposition aux ondes électromagnétiques.

 

Ci-dessous un article de Maire-info de l'Association des Maires de France.

 

Chargée de veiller au respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques - comprises entre 28 V/m et 87 V/m (décret du 3 mai 2002) -, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a rendu son verdict : « la conformité du niveau d’exposition aux champs électromagnétiques […] a été déclarée sur tous les sites ayant fait l’objet d’une mesure », écrit l’administration dans son étude annuelle rendue publique ce mois-ci. Seul un site - sur les 3 068 lieux qui ont fait l’objet de mesures en 2018 - a dû être « traité ».

Dans ses conclusions, l’ANFR retient principalement que 90 % des niveaux mesurés apparaissent « inférieurs à 1,8 V/m », qu’ils sont « plus élevés en milieu urbain qu’en milieu rural ». La téléphonie mobile est le principal contributeur de l'exposition aux ondes électromagnétiques dans plus de 60 % des cas. La majorité de ces résultats proviennent de mesures réalisées en milieu urbain (84 %) et en intérieur (64 %). Plus de la moitié de ces dernières (56 %) ont concerné les lieux d’habitation et 23 % des espaces publics.



Un protocole de mesure de l’exposition

L’ANFR suit à la lettre son « protocole de mesure de l’exposition ». De manière globale (« cas A ») ou détaillée (« cas B »), il vise principalement à « évaluer le niveau d’exposition induit par les équipements fixes utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques fixes », explique l’Agence. Des laboratoires de mesure accrédités par le Comité français d’accréditation (Cofrac), « qui doivent respecter des critères d’indépendance », sont ensuite chargés de vérifier « la conformité des niveaux d’exposition vis-à-vis des valeurs limites réglementaires ».

Une mesure détaillée (« cas B du protocole ») a été réalisée dans 2 337 des 3 068 cas expertisés. Il en ressort que « les principales sources d’exposition mesurées sont la téléphonie mobile (TM), les services HF, le WiFi et les services de radiodiffusion FM », souligne l’Agence. Dans 62 % des cas, la téléphonie mobile est « le contributeur principal de l’exposition mesurée ». Cette tendance est « moins marquée en milieu rural » (39 % des cas). Elle est en revanche « plus marquée en extérieur où, dans plus de 79 % des cas, la téléphonie mobile apparaît comme le contributeur principal ».

Lorsque la téléphonie mobile est le contributeur principal (c’est-à-dire dans 1 447 cas sur 2 337 cas B), « le niveau d’exposition le plus important est dans près de 50 % des cas observés dans la bande 900 MHz de la téléphonie mobile ».



Les demandes de mesures ouvertes à tous

Dans le cadre du dispositif national de surveillance, mis en place par la loi du 3 août 2009, « toute personne physique ou morale peut demander à faire mesurer l’exposition aux ondes électromagnétiques aussi bien dans les locaux d’habitation que dans des lieux accessibles au public (parcs, commerces...) ». La démarche est gratuite, rappelle l’ANFR. « La personne qui souhaite faire réaliser une mesure remplit un formulaire de demande, téléchargeable sur le site internet www.service-public.fr ».

Ce formulaire doit être contre-signé par un organisme habilité par le décret du 14 décembre 2013 : collectivités locales (communes, groupements de communes…), agences régionales de santé, certaines associations agréées par le ministère de l’Environnement ou le ministère de la Santé.


Ludovic Galtier

Télécharger l'étude de l'ANFR.

Accéder au site de demande de mesure.

Accéder à Cartoradio, la carte des antennes et des mesures radioélectriques.

 


www.maire-info.com © AMF

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 15:06

 

Le 27 mars 2018, notre commune sera concernée par des modifications de fréquences de la TNT. Ces travaux sur le réseau de télévision s'inscrivent dans le cadre de décisions prises par le Premier ministre pour permettre la libération des fréquences hertziennes de la bande des 700 MHz par les services audiovisuels vers les services de téléphonie mobile à très haut débit (4G).

 

Cette opération a pour objectif d'apporter de la ressource spectrale supplémentaire pour favoriser la connectivité des territoires et répondre aux besoins croissants d'échanges de données en mobilité.

 

Le rendez-vous du 27 mars prochain constitue une opération technique importante qui se déroulera principalement dans la région Grand-Est ainsi que dans une partie des départements de l'Aisne, de la Côte d'Or et de l'Yonne. Quelques zones limitrophes sont également concernées. Cette opération aura un impact direct sur les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par l'antenne râteau : ils risquent de perdre une partie de leurs chaînes et devront donc, ce même jour, procéder à une recherche des chaînes pour continuer à recevoir l'intégralité des programmes de la TNT après le 27 mars 2018. Selon l'Observatoire de l'équipement audiovisuel des Français, plus de la moitié des foyers reçoit la télévision par une antenne râteau, sur au moins un poste du foyer.

 

La recherche des chaînes est une opération simple à faire, à partir de la télécommande de son téléviseur ou de son adaptateur TNT. Les téléspectateurs ont déjà eu l'occasion de procéder à cette recherche dans le cadre du passage à la TNT HD le 5 avril 2016. Toutefois, certaines populations - les personnes âgées ou isolées par exemple - pourraient rencontrer quelques difficultés.

 

Les gestionnaires de collectifs doivent quant à eux, dès à présent et avant le 27 mars, s'assurer que l'antenne râteau collective est adaptée aux nouvelles fréquences qui seront utilisées à partir de cette date. Sinon, les résidents de ces immeubles pourraient rencontrer des difficultés pour continuer à recevoir certaines chaînes après le 27 mars.

 

La loi relative au deuxième dividende numérique et à la modernisation de la TNT prévoit un accompagnement des téléspectateurs, qui comporte deux volets : l'un concerne la mise en œuvre d'une campagne d'information grand public, qui débutera début janvier prochain dans la zone concernée, et l'autre des aides financières pour garantir la continuité de la réception télévisuelle. L'Agence nationale des fréquences (ANFR) est chargée de la mise en place de cet accompagnement.

 

Pour apporter plus aisément des réponses, des informations à communiquer sont mises à disposition et téléchargeables sur le site www.recevoirlatnt.fr

 

Un module d'auto-diagnostic est également disponible permettant aux téléspectateurs de connaître précisément la date des réaménagements sur leur commune. Vous trouverez sur ce site tous les renseignements nécessaires à cette opération : n'hésitez pas à le consulter régulièrement.

Pour les personnes qui n'auraient pas accès à internet, l'ANFR met également à disposition son centre d'appel, le 0970 818 818 (appel non surtaxé).

 

 

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 08:12

L'Agence Nationale des Fréquences vient, par courrier de 2 septembre, nous annoncer que les opérateurs de téléphonie mobile déploient leurs services de très haut débit mobile (4G) et que l'arrivée de la 4G peut affecter la réception des chaines de télévision, lorsqu'elles sont captées par une antenne râteau.

 

Elle nous demande de véhiculer l'information.

 

Un peu tard tout de même lorsqu'on sait que les premières interférences se sont manifestées le 18 août.

 

Le dispositif d'assistance et d'information, mis en place par l'ANFR, fonctionne.

 

En téléphonant au 0970 818 818 lundi dernier, l'entreprise agréée est venue chez moi le vendredi et a placé sur mon antenne le fameux filtre 4 G. En quelques instants, après recherche automatique des chaines, tout est rentré dans l'ordre.

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:50

 

L'opérateur de téléphonie mobile prendra en charge l’intervention d’un antenniste agréé, seulement après inscription auprès du Centre d’appels de l’ANFR : 0970 818 818.

 

L’ANFR transmets ces informations afin que les antennistes agréés par l’opérateur conviennent d’un rendez-vous avec le téléspectateur pour la pose d’un filtre à domicile.

 

Ce dispositif ne concerne que les installations en antenne râteau (hertzienne).

 

Pour les personnes qui ont dû faire déplacer un antenniste, elles seront remboursées par l’opérateur de téléphonie mobile concerné par le brouillage. Toutes les modalités de remboursement sont disponibles sur notre site www.recevoirlatnt.fr .

Partager cet article

Repost0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:39

 


L’utilisation d’internet en mobilité, par le biais d’un smartphone ou d’une tablette, s’est considérablement développée ces dernières années. En France, on compte désormais 24 millions de personnes surfant sur la toile grâce à ces appareils, soit plus de 4 millions d’utilisateurs supplémentaires en un an (étude Médiamétrie- mars 2013). Cette croissance se traduit par une multiplication conséquente du trafic sur les réseaux mobiles qui menace, à terme, de les saturer.


Qu’est-ce que la 4G ?


La 4G, nouvelle technologie de téléphonie mobile, offre un accès fluide à internet en mobilité, grâce à des débits beaucoup plus importants. Elle apporte des capacités supplémentaires qui vont rapidement devenir nécessaires pour continuer à bénéficier des services de l’internet mobile et développer de nouveaux usages.


Le très haut débit mobile permet par exemple de bénéficier partout :

 

  •  de téléchargements ultra rapides,
  •  d’une navigation internet plus fluide et sans délai, 
  • de nouveaux services en mobilité tels que le visionnage de vidéo en haute définition, la vidéoconférence ou encore la connexion d’objets pour une commande à distance depuis un terminal mobile,
  • des jeux en réseau avec des temps de réponse très courts…


Cette technologie représente donc un changement important pour l’univers de la téléphonie mobile. Le gain de temps et la facilité à communiquer qu’elle procure entraîne des répercussions sur la vie quotidienne des gens.


Le déploiement de la 4G peut s’accompagner d’interférences avec la TNT


En France, les services de très haut débit mobile peuvent se déployer dans trois bandes de fréquences : celle des 800 MHz, celle des 1800 MHz et celle des 2,6 GHz.

 

L’Agence nationale des fréquences (ANFR), établissement public de l’Etat, délivre des autorisations dans ces bandes aux opérateurs de téléphonie mobile pour déployer des antennes 4G.


Plusieurs autorisations ont récemment été accordées dans notre commune, notamment dans la bande 800 MHz. Cette bande offre une très bonne qualité de réception des services, notamment à l’intérieur des bâtiments. Cependant, elle est très proche de la bande utilisée par la télévision, ce qui est susceptible de causer de manière ponctuelle des perturbations de la réception de la TNT chez les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par voie hertzienne. Les personnes disposant d’un abonnement ADSL, d’une réception TV par satellite (parabole), par câble ou fibre optique ne sont en revanche pas concernés par ces perturbations.


Comment remédier à ces interférences ?


Si vous recevez la télévision par une antenne râteau et que vous constatez depuis peu des difficultés de réception de la TNT, vous pouvez bénéficier d’un dispositif d’assistance et d’intervention mis en place par l’ANFR et les opérateurs de téléphonie mobile concernés :

 

 

  •  Si vous dépendez d’une antenne râteau placée sur votre toit, vous pouvez appeler le numéro :

0970 818 818

Du lundi au vendredi de 8h à 19h (Prix d’un appel local non surtaxé)

 

  • Si vous dépendez d’une antenne râteau collective (antenne placée sur le toit de votre immeuble), il est souhaitable d’appeler prioritairement votre syndic ou gestionnaire d’immeuble car seul ce dernier peut engager les travaux nécessaires au niveau des parties communes. Pour bénéficier du dispositif mis en place, il revient au syndic d’appeler le numéro ci-dessus.

 

Quels avantages apporte ce dispositif d’intervention ?


L’appel va permettre d’établir un diagnostic par le téléopérateur. Celui-ci va notamment vérifier si les difficultés de réception de la TNT sont bien liées à la mise en service d’une antenne 4G.


Si c’est le cas, le téléspectateur sera rappelé par un antenniste mandaté par les opérateurs mobiles pour une prise de rendez-vous. Pour rétablir une bonne réception de la télévision, il faudra le plus souvent ajouter un filtre au niveau de l’antenne râteau sans aucun risque de dommage sur l’équipement du téléspectateur. Cette intervention est entièrement financée par les opérateurs mobiles et gratuite pour l’usager.


Pour plus d’information, le site de l’ANFR : www.recevoirlatnt.fr

Partager cet article

Repost0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 08:49

Place à la téléphonie mobile. La dernière cabine téléphonique de Pagny va disparaitre.

 

Avant le 31 décembre 2017, Orange procédera à la dépose des 39539 publiphones du territoire.

 

Cette dépose intervient dans un contexte de grande décroissance des usages dans les cabines téléphoniques et dans la mutation des usages vers d'autres outils de communication numérique.

 

Pour information, la durée moyenne d'utilisation de la cabine installée près de la place est de : 01 minute et 39 secondes par jour.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du maire de Pagny sur Meuse
  • : Mon quotidien et le reste, en fonction du temps disponible, de l'humeur et de ce qui peut être écrit.
  • Contact

Recherche

Liens